Dariah, la coordination des humanités numériques au niveau européen

La cyber-infrastructure européenne Dariah (Digital Research Infrastructure for Arts and Humanities) se met en place sous la coordination, en France, du TGE Adonis. OpenEdition prend part activement à ce projet dont  l’objectif est la construction d’une infrastructure numérique permettant de mettre en valeur, de développer et de soutenir la recherche dans toutes les disciplines des sciences humaines. Dariah proposera des outils et des services destinés à faciliter l’activité de recherche dans toutes ses dimensions : la collecte, l’analyse, la production ou bien encore la conservation de données, entendues ici au sens large. Ces outils et services s’appuieront sur les technologies de l’information et de la communication, et sur les normes et standards édictés par les organisations internationales telles que le W3C, le Consortium TEI, etc.

La première pierre

En octobre dernier, une première étape a été franchie avec la soumission officielle, par la France, du projet à la Commission Européenne. Le cadre juridique de Dariah sera un ERIC (European Research Infrastructure Consortium). Seront membres de cette structure non des institutions mais des États ou des organisations internationales. Dariah-ERIC devrait être officiellement créé au printemps prochain. Le projet sera co-piloté par l’Allemagne, les Pays-Bas et la France. Outre ces trois pays, devraient s’y associer l’Autriche, le Danemark, l’Irlande et la Slovénie. Des institutions italienne et suisse en seront les partenaires associés.

Une instance de recommandation

Pour OpenEdition, le déploiement de ce type d’infrastructure au niveau européen est fondamental. La création de Dariah démontre la prise de conscience, en Europe, de la nécessité de passer à un niveau supérieur de déve­lop­pe­ment en ce qui concerne les usages des nou­velles tech­no­lo­gies pour les sciences humaines et sociales. Au delà de la mutualisation et de la mise à disposition de masses de données et de nouveaux outils et services d’exploitation de ces données, Dariah devra aussi être une instance de recommandation à tous les niveaux de la communauté scientifique que ce soit les chercheurs, les politiques ou les bibliothèques.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object="" allowfullscreen="" allowscriptaccess="" cachebusting="" bgcolor="" quality="" flashvars=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">