Précaires inside. Le Cléo, labo en lutte !

Le Centre pour l’édition électronique ouverte, après un vote à bulletin secret réalisé suite à une assemblée générale, s’est déclaré « Laboratoire en lutte » (77% des votes exprimés). Il dénonce, en particulier, la précarité dont font l’objet les personnels d’accompagnement de la recherche, qui représentent plus de 50% de la communauté scientifique (92% des votes exprimés). Le Cléo est composé de 70% de personnels en contrat à durée déterminée et en contrats de vacation. Sa Lettre électronique mensuelle, gratuite, est lue par 35 000 abonnés partout dans le monde. Les portails mis en oeuvre par cette unité de précaires sont l’objet de 1,2 million de visites mensuelles, soit environ 14 millions de visites annuelles. 40 000 documents originaux sont publiés grâce au Cléo. Le laboratoire forme gratuitement 250 personnes par an à l’édition électronique. Soutient 200 revues sélectionnées couvrant l’ensemble des disciplines des sciences humaines et sociales. En français, anglais, espagnol. Met en ligne 10 000 programmes complets de colloques et de séminaires. Développe plusieurs logiciels libres (dont Lodel, primé par un « Trophée du libre » en 2005). Accueille 40 carnets de recherches. Et pourtant, nous sommes précaires inside. Le Cléo est en lutte mais continue d’assumer l’ensemble de ses missions quotidiennement.


Marin Dacos

Marin Dacos (CNRS) is the founder and director of OpenEdition. He has been awarded two Google Digital Humanities Research Awards (2010 and 2011) and the CNRS Innovation Medal (2016).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *