3000 ouvrages de sciences humaines et sociales à découvrir sur OpenEdition Books

La plateforme OpenEdition Books vient de passer la barre les 3 000 ouvrages en ligne. Le pari de la diffusion électronique de livres de sciences humaines et sociales est en passe d’être remporté. Et ces livres rencontrent de manière croissante leur public, un public bien plus large que la communauté scientifique et universitaire. OpenEdition Books a reçu trois millions de visiteurs uniques en 2015, pour près de douze millions de pages vues. La raison de ce succès ? 80 % des ouvrages sont disponibles en accès ouvert, partout dans le monde.

Fotolia_67861019_L3

L’innovation au service de la diffusion du savoir

Cette plateforme de livres est la dernière-née d’OpenEdition qui comprend aussi Revues.org (plateforme de revues), Calenda (calendrier des sciences humaines et sociales) et Hypothèses (plateforme comprenant de blogs et carnets de recherche). OpenEdition Books a été construite grâce à un Equipex des Investissements d’avenir obtenu en 2012 ; l’objectif est de bâtir une plateforme de rang international de 15 000 ouvrages de sciences humaines et sociales, majoritairement en accès ouvert, à l’horizon 2019.

OpenEdition Books est une plateforme à la pointe de l’innovation, grâce à un travail poussé d’ergonomie pour la lecture directe du texte sur Internet, un modèle économique hybride original qui combine accès ouvert et option « freemium » assurant des revenus aux éditeurs, une diffusion multicanal vers les bibliothèques et les particuliers, l’implication des éditeurs eux-mêmes dans le développement de la plateforme, des services spécifiques de référencement et d’indexation, qui intègrent cette plateforme dans l’écosystème international de la science en train de se faire.

Un florilège de publications pour comprendre le monde

Aujourd’hui, cinquante-six éditeurs présentent une sélection de leur catalogue sur la plateforme, une vingtaine d’autres vont les rejoindre dans les prochains mois. 80 % des ouvrages sont en accès ouvert, une proportion destinée à augmenter encore. Parmi les cinquante-six éditeurs actifs, il faut citer CNRS Éditions (159 ouvrages), le Collège de France (123), le Département des études, de la prospective et des statistiques du Ministère de la Culture et de la Communication (110), les Éditions de la Maison des sciences de l’homme (94), ENS Éditions (Lyon) (81), le Graduate Institute de Genève (120), l’Institut français d’études andines (216), l’Institut français du Proche-Orient (135), les Presses universitaires de Rennes (489), et bien d’autres à découvrir. La plateforme accueille des éditeurs publics, des presses universitaires, et des éditeurs privés intéressés par la démarche de diffusion du savoir en accès ouvert, qui n’est pas contradictoire avec la construction d’un modèle économique viable. Elle est aussi internationale, par la présence d’éditeurs non français, et d’ouvrages publiés dans plusieurs langues par des institutions françaises établies à l’étranger (anglais, espagnol, arabe, entre autres). D’ores et déjà, 60 % des visites ne proviennent pas de France.

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *