La revue Tracés en accès ouvert intégral

Depuis le début de l’année 2017, la revue Tracés est intégralement consultable en ligne en libre accès sur OpenEdition, tout en restant disponible en version imprimée. Le n°32 de la revue, “Déplacer les frontières du travail”, est le premier numéro à sortir simultanément en version papier et en accès ouvert pour la version numérique.

Sur son blog1, le comité de rédaction de la revue revient sur le processus qui l’a conduit à abandonner sa diffusion avec une période d’embargo pour passer au libre accès intégral. Fortement impliquée dans les débats de ces dernières années sur l’accès ouvert aux publications universitaires financée sur fonds publics, l’équipe de la revue n’entrevoyait cependant  pas de modèle économique satisfaisant qui aurait pu lui permettre de passer au libre accès tout en conservant sa qualité éditoriale.

Un des facteurs qui ont finalement permis à la revue d’opter pour le libre accès, c’est sa participation au programme freemium d’OpenEdition, qui consiste à mettre la version html des textes, en réservant aux institutions abonnées certaines fonctionnalités, comme le téléchargement des articles aux formats ePub et PDF. OpenEdition reverse ensuite aux revues une part des revenus tirés des abonnements, en fonction du nombre de consultations.

L’autre facteur déterminant a été l’attribution par le CNRS d’un demi-poste de secrétariat de rédaction. Pour l’équipe de la revue : “Si cette attribution de poste vient confirmer la maturation et le gain en visibilité de Tracés, cela marque aussi un changement dans la politique de soutien public aux revues : notre souhait de passer en accès ouvert, en accord avec la politique défendue par le CNRS, a été une condition nécessaire à l’attribution de ce demi-poste.”

Nous félicitons Tracés pour ce changement de politique éditoriale et sa contribution aux débats sur les questions de production et d’accès aux travaux de recherche.

1. Tracés passe à l’Open Access !, 30 mai 2017, URL : https://traces.hypotheses.org/1938


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *