Séminaire Digital Humanities. Les transformations numériques du rapport aux savoirs

1200505864_6e988991d5

Le Cléo organise à l’EHESS un séminaire mensuel sur les Digital humanities dont voici le descriptif :

Le séminaire se penchera sur l’émergence des Digital Humanities (DH), en Amérique du Nord et en Europe, à l’intersection des sciences humaines et sociales et des computer sciences. Ce terme désigne tout à la fois un ensemble de pratiques de recherche mobilisant de manière structurelle des moyens informatiques, des modèles épistémologiques relevant du concept de « e-sciences », mais aussi des modes de diffusion des résultats de la recherche qui mobilisent les nouveaux moyens de communication en réseau. À un autre niveau, le développement des Digital Humanities a des implications en terme de politique scientifique pour les sciences humaines et sociales  en faisant porter l’attention sur le besoin d’infrastructures de recherche d’un nouveau type (développement des cyberinfrastructures, grilles de calcul et plates-formes d’édition). Enfin, les Digital Humanities représentent, pour des disciplines dont l’inscription dans le champ scientifique fait débat, une opportunité pour aborder sous un angle différent leur position dans les relations sciences-société.

C’est à poursuivre ces questionnement que s’attachera le séminaire. Il s’agira, au cours de cette première année de dessiner les contours, d’explorer les différentes dimensions et de dresser une première cartographie d’une notion peu connue en France et n’y faisant pas encore l’objet d’un débat structuré. Du point de vue méthodologique, le séminaire est couplé avec des ateliers pratiques organisés en salle informatique, et permettant aux participants de bénéficier d’une formation minimale à la manipulation des outils où à l’utilisation des ressources évoqués et analysés en séminaire.

Mercredi de 14 h à 18 h (salle informatique, 1er étage, 96 bd Raspail 75006 Paris), les 21 octobre, 18 novembre, 16 décembre 2009, 27 janvier, 24 mars et 26 mai 2010.

L’invitée de la séance du 18 novembre est Corinne Welger-Barboza, maître de conférences à  l’UFR Histoire de l’art et archéologie Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Éditrice de l’Observatoire critique des ressources numériques (2006-2008)

Sa communication porte sur le sujet suivant :

Les Digital Humanities aujourd’hui : centres, réseaux, pratiques et enjeux

Les Digital Humanities peuvent être actuellement définies de la façon suivante : l’exploitation des technologies numériques d’information et de communication par ce que nous ne nommons plus les Humanités mais Sciences humaines et sociales. Cette démarche implique une pratique qui repose sur la collaboration d’enseignants et chercheurs de ces disciplines avec des ingénieurs et des techniciens susceptibles de maîtriser toute la chaîne d’une forme particulière d’édition numérique. Ces réalisations éditées, appelons-les des corpus instrumentés, sont accessibles sur le Web ; elles attestent de l’essor de ce qui est considéré a minima comme un domaine singulier, a maxima comme une discipline. Après avoir dressé rapidement une carte des centres de Digital Humanities, nous nous appuierons plus particulièrement sur les institutions nord-américaines du genre. En effet, celles-ci présentent un mode d’organisation, de fonctionnement et un développement en réseau qui nous paraissent particulièrement ajustés aux objectifs poursuivis par les « Digital Humanists ».

Pour participer au séminaire, il faut s’inscrire auprès de Pierre Mounier ou Marin Dacos

On peut aussi s’abonner à la liste de discussion du séminaire

Crédits photographiques : « Dancing color squares », par Timothy Erickson, en cc by-nc-sa


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *