Qu’on se le dise : le Centre pour l’édition électronique ouverte se lance dans le freemium

Le Centre pour l’édition électronique ouverte se lance dans le freemium. C’est le sens de l’éditorial de Revues.org que nous venons de publier.
Extrait de l’éditorial

(…)

Mais comment financer le libre accès ? Le modèle de la subvention publique, verticale, soumise à l’inertie et aux aléas, est-il le seul possible ? Il existe deux autres voies. La première est celle de l’auteur-payeur, initiée notamment par Public Library of Science (PLOS). L’auteur doit acquitter des frais de publication, qui sont assumés par son laboratoire. Les tarifs sont variables selon les portails, mais ils s’étalent, en général, entre $1000 et $3000. Ce modèle pose des problèmes éthiques évidents et est, par ailleurs, inadapté aux disciplines pauvres que sont les Sciences humaines et sociales.

Le deuxième modèle est appelé freemium. Ce modèle a été développé par les entreprises du Web qui ne pouvaient ou ne voulaient pas miser sur la publicité et souhaitaient s’inscrire dans la logique du libre accès. Il est appliqué avec succès par FlickR, le célèbre site de partage de photographies, et par Skype, le logiciel de téléphonie. Son modèle est simple : en étant gratuits, les services gagnent des millions d’utilisateurs et un faible pourcentage de ces utilisateurs est intéressé par des fonctionnalités Premium, payantes, qui financent la totalité de la plateforme. C’est le sens du mot freemium, qui associe free (gratuit) et Premium (payant pour des fonctionnalités avancées).


C’est cette voie qu’inaugure le Cléo en lançant OpenEdition Fremium le 15 février 2011 (OpenEdition signifie “Tirage illimité” en anglais). Le portail OpenEdition.org mettra en valeur, pour les bibliothèques partenaires, les contenus des trois portails du Cléo augmentés par les fonctionnalités Premium. Celles-ci se décomposent en deux familles. La première repose sur les formats : les articles en HTML sont diffusés en libre accès et les formats PDF et Epub (pour Ipad, Kindle, etc.) sont réservés aux campus ayant acquis le bouquet OpenEdition Freemium. Le deuxième repose sur des services exclusifs ouverts aux bibliothèques abonnées : assistance et formation, alertes par email, fourniture et services de données spécialisés (statistiques de fréquentation par campus, API Calenda, notices UNIMARC…), informations et documentation, association à la gouvernance du projet.

(…)

Accès au texte complet.


Marin Dacos

Marin Dacos (CNRS) is the founder and director of OpenEdition. He has been awarded two Google Digital Humanities Research Awards (2010 and 2011) and the CNRS Innovation Medal (2016).

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 21 janvier, 2011

    […] This post was mentioned on Twitter by Marin Dacos, Revues.org, Claire Giroux, Aurélien Berra, Marc Guichard and others. Marc Guichard said: Qu’on se le dise : Le Centre pour l’édition électronique ouverte se lance dans le freemium : http://bit.ly/fX2qBi via @addthis […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *