Séminaire digital humanities : De l’anthropologie visuelle à la création numérique, quelles méthodes face aux nouveaux terrains ?

La prochaine séance du séminaire Digital Humanities, les transformations numériques du rapport aux savoirs aura lieu le mercredi 16 mars 2011 de 14h à 16h au 96 bd Raspail, Paris 6e, en salle informatique. Nous accueillerons Nadine Wanono, Ingénieur de recherche au CEMAF.

La participation au séminaire est ouverte, mais sur inscription. Pour d’évidentes raisons de gestion des places, il est nécessaire d’annoncer sa présence en écrivant à

pierre.mounier@revues.org ou marin.dacos@revues.org

Page de présentation du séminaire : http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2010/ue/894/

Résumé : Après avoir précisé les spécificités méthodologiques et le contexte académique dans lequel l’anthropologie visuelle s’inscrit, nous présenterons les évolutions  épistémologiques et technologiques qui militent en faveur d un renouvellement des outils et des modes d’expression de cette discipline, organisée autour d’une représentation de la réalité cadrée par les critères académiques.

Nous aborderons la  problématique de la création, comme méthode et dynamique, sous deux axes:

– La  maîtrise par les anthropologues des possibilités offertes par le langage de programmation lors de la création de nouvelles formes de représentations et des modes de diffusion des données recueillies sur le terrain.

– de quelle méthodologie et de quels outils disposent les anthropologues et chercheurs en sciences humaines lorsque leurs terrains sont inscrits principalement sur un espace numérique ?

Nous présenterons certaines recherches entreprises par des équipes ou laboratoires européens qui travaillent activement dans ces domaines depuis plusieurs années afin de présenter et d’évaluer les interactions issues  de ces collaborations.

Biographie : Ingénieur de recherche au CEMAF, Secrétaire Générale du Comité du Film Ethnographique, Nadine Wanono,a réalisé et produit plusieurs films ethnographiques lors de ses activités de recherche menées au Mali.

Dans le cadre de ses travaux autour des nouvelles modalités de représentation offertes par le langage de programmation, elle a co-organisé un séminaire intitulé Singularité et Technologies de 2005 à 2008 afin de favoriser un dialogue interdisciplinaire entre les chercheurs en sciences humaines et les informaticiens.  Elle a, par ailleurs, conçu une action de vulgarisation intitulée Cultures Jeunes, soutenue par la Mairie de Paris et le CNRS,  où une dizaine de jeunes adolescents furent initiés au langage de programmation en collaboration avec un artiste numérique.  Dans le cadre des activités de VANEASA, elle est responsable éditoriale du Journal of Visual Anthropology, prochainement hébergé par Revues.org. En collaboration avec Jacques Lombard, Président du Comité du Film Ethnographique et dans le cadre des actions menées avec le CFE, une première rencontre dédiée aux « Narrativités Singulières » sera organisée au Cube, centre de création numérique, en novembre 2011.

De l’anthropologie visuelle à la création numérique,
quelles méthodes face aux nouveaux terrains ?

Résumé : Après avoir précisé les spécificités méthodologiques et le contexte
académique dans lequel l’anthropologie visuelle s’inscrit, nous présenterons
les évolutions épistémologiques et technologiques qui militent en faveur d un
renouvellement des outils et des modes d’expression de cette discipline, organisée
autour d’une représentation de la réalité cadrée par les critères académiques.
Nous aborderons la problématique de la création, comme méthode et
dynamique, sous deux axes:
– La maîtrise par les anthropologues des possibilités offertes par le langage de
programmation lors de la création de nouvelles formes de représentations et des
modes de diffusion des données recueillies sur le terrain.
– de quelle méthodologie et de quels outils disposent les anthropologues et
chercheurs en sciences humaines lorsque leurs terrains sont inscrits principalement
sur un espace numérique ?
Nous présenterons certaines recherches entreprises par des équipes ou
laboratoires européens qui travaillent activement dans ces domaines depuis
plusieurs années afin de présenter et d’évaluer les interactions issues de ces
collaborations.

Biographie : Nadine Wanono, Ingénieur de recherche au CEMAF, a réalisé et produit
plusieurs films ethnographiques lors de ses activités de recherche menées au Mali.
Dans le cadre de ses travaux autour des nouvelles modalités de représentation
offertes par le langage de programmation, elle a co-organisé un séminaire
intitulé Singularité et Technologies de 2005 à 2008 afin de favoriser un dialogue
interdisciplinaire entre les chercheurs en sciences humaines et les informaticiens.
Elle a, par ailleurs, conçu une action de vulgarisation intitulée Cultures Jeunes,
soutenue par la Mairie de Paris et le CNRS, où une dizaine de jeunes adolescents
furent initiés au langage de programmation en collaboration avec un artiste
numérique. Dans le cadre des activités de VANEASA, elle est responsable éditoriale
du Journal of Visual Anthropology, prochainement hébergé par Revues.org. En
lien avec le Comité du Film Ethnographique, une première rencontre dédiée
aux « Narrativités Singulières » sera organisée au Cube, centre de création
numérique, en novembre 2011.De l’anthropologie visuelle à la création numérique,
quelles méthodes face aux nouveaux terrains ?

Résumé : Après avoir précisé les spécificités méthodologiques et le contexte
académique dans lequel l’anthropologie visuelle s’inscrit, nous présenterons
les évolutions épistémologiques et technologiques qui militent en faveur d un
renouvellement des outils et des modes d’expression de cette discipline, organisée
autour d’une représentation de la réalité cadrée par les critères académiques.
Nous aborderons la problématique de la création, comme méthode et
dynamique, sous deux axes:
– La maîtrise par les anthropologues des possibilités offertes par le langage de
programmation lors de la création de nouvelles formes de représentations et des
modes de diffusion des données recueillies sur le terrain.
– de quelle méthodologie et de quels outils disposent les anthropologues et
chercheurs en sciences humaines lorsque leurs terrains sont inscrits principalement
sur un espace numérique ?
Nous présenterons certaines recherches entreprises par des équipes ou
laboratoires européens qui travaillent activement dans ces domaines depuis
plusieurs années afin de présenter et d’évaluer les interactions issues de ces
collaborations.

Biographie : Nadine Wanono, Ingénieur de recherche au CEMAF, a réalisé et produit
plusieurs films ethnographiques lors de ses activités de recherche menées au Mali.
Dans le cadre de ses travaux autour des nouvelles modalités de représentation
offertes par le langage de programmation, elle a co-organisé un séminaire
intitulé Singularité et Technologies de 2005 à 2008 afin de favoriser un dialogue
interdisciplinaire entre les chercheurs en sciences humaines et les informaticiens.
Elle a, par ailleurs, conçu une action de vulgarisation intitulée Cultures Jeunes,
soutenue par la Mairie de Paris et le CNRS, où une dizaine de jeunes adolescents
furent initiés au langage de programmation en collaboration avec un artiste
numérique. Dans le cadre des activités de VANEASA, elle est responsable éditoriale
du Journal of Visual Anthropology, prochainement hébergé par Revues.org. En
lien avec le Comité du Film Ethnographique, une première rencontre dédiée
aux « Narrativités Singulières » sera organisée au Cube, centre de création
numérique, en novembre 2011.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *