Archives pour la catégorie Internationalisation

OpenEdition a Roma per il Congresso dell’Associazione italiana biblioteche

58° Congresso Nazionale AIBOpenEdition vi da appuntamento a Roma per il 58° Congresso dell’Associazione italiana biblioteche (AIB) che si svolge dal giovedi 28 al venerdi 29 novembre 2013 alla Facoltà di Lettere, Università degli studi di Roma Tre.

Il tema centrale del congresso è “Quale lavoro in biblioteca? Riconoscimento professionale e valorizzazione della professione bibliotecaria”.

Non esitate a venire allo stand d’OpenEdition.

OpenEdition à Rome pour le congrès de l’Associazione italiana biblioteche

58° Congresso Nazionale AIBOpenEdition vous donne rendez-vous à Rome à l’occasion du cinquante-hutième Congrès de l’Associazione italiana biblioteche (AIB) qui se déroulera du jeudi 28 novembre au vendredi 29 novembre 2013,  à la Facoltà di Lettere, Università degli studi di Roma Tre.

Le thème centrale du Congrès 2013 est Quel travail en bibliothèque ? Reconnaissance professionnelle et valorisation du métier de bibliothécaire (Quale lavoro in biblioteca? Riconoscimento professionale e valorizzazione della professione bibliotecaria).

N’hésitez pas à venir nous rencontrer sur le stand d’OpenEdition.

Si vous êtes à Mexico mi-septembre…

Can we reach Open Access in the Humanities and the Social sciences ?

OpenEdition sera en déplacement au Mexique du 12 au 24 septembre 2013. Ce sera l’occasion de plusieurs conférences (dont “Can we reach Open Access in the Humanities and the Social sciences ? (conference, Mexico, September 17th)). D’autres conférences sont programmées et seront annoncées bientôt. Une formation Lodel (en espagnol) et une formation à Hypothèses (anglais) seront également proposées. Des rencontres avec des éditeurs (livres, revues), des plateformes et des laboratoires sont également à l’ordre du jour.

Pour nous rencontrer à cette occasion : contact@openedition.org

Pierre Mounier aux 4e journées du réseau Médici : “l’internationalisation est au coeur de l’activité d’OpenEdition”

4ejournées-reseau-medici

Où en est la diffusion de l’édition scientifique en France ? A quels défis se trouve-t-elle aujourd’hui confrontée ? Comment le numérique, et notamment internet, modifie-t-il les équilibres de ce secteur ? Et comment l’internationalisation et son corollaire, la compétition de plus en plus âpre des acteurs à l’échelle mondiale, la conduisent-elles à évoluer ?

C’est pour répondre à ces questions que le réseau Médici, qui rassemble des professionnels de l’édition scientifique publique, organisait, les 9 et 10 avril 2013 à l’île d’Oléron, ses quatrièmes journées consacrées à la diffusion de l’édition scientifique.

Pierre Mounier, aux côtés de Marc Minon Un cadre détente, mais un ambiance studieuse. Au programme : de nombreux ateliers, des communications et deux tables-rondes dont la première, intitulée “la diffusion numérique de la science au défi de l’international”, posait d’emblée la toile de fond des débats des deux journées.

Cette table-ronde, animée par Paul Thirion, directeur du réseau des bibliothèques de l’Université de Liège, a été l’occasion pour Pierre Mounier, aux côtés de Marc Minon (CAIRN) et Jean-Marc Quilbé (EDP Sciences), de partager quelques idées chères à OpenEdition :

 

 

De ces interventions très riches, retenons quelques idées.

Mieux prendre en compte la diversification des intermédiaires

D’abord, à côté des intermédiaires classiques de la diffusion de l’édition scientifique, tels que les bibliothèques et les librairies, de nombreux autres acteurs sont apparus : les moteurs de recherche, l’industrie du traitement de l’information mais aussi les médias sociaux, nouveaux lieux de discussions et de signalements de plus en plus fréquentés par la communauté scientifique. Pour Pierre Mounier, il faut absolument que les éditeurs investissent de tels réseaux.

Le libre accès au service de la diffusion

Deuxième idée : la frontière classique entre diffusion et distribution est aujourd’hui plus ténue. L’accessibilité des ressources, qui relève en principe des activités de distribution, joue en effet un rôle de plus en plus significatif sur la diffusion. Le libre accès, en particulier, en offrant de la visibilité aux productions éditoriales, devient une condition, sans doute pas suffisante, mais nécessaire à l’amélioration de la diffusion de l’édition scientifique.

Et les données de la recherche ?

La bataille de la diffusion à l’international ne se joue pas uniquement sur le terrain des publications, des articles, des revues. Elle porte aussi sur les données qui sont aux sources des productions éditoriales scientifiques. Mais voilà : est-ce bien le rôle des éditeurs scientifiques de prendre aussi en charge ces contenus très hétérogènes ? Pour Pierre Mounier, la réponse est à nuancer : il faut laisser cette dimension à des acteurs scientifiques dont c’est la compétence. Mais cela n’exonère pas les éditeurs de participer activement à la réflexion sur les formats et les nomenclatures de ces données. Surtout, pour Pierre Mounier, les éditeurs doivent travailler à l’intégration des données de recherche dans les productions éditoriales elles-mêmes en leur donnant des formes variées (images, vidéos, cartes animées, etc.) qui enrichissent et apportent de la valeur ajoutée aux contenus éditoriaux.

La traduction en anglais n’est pas l’alpha et l’omega de la diffusion internationale

Enfin, aux yeux de Pierre Mounier, si les politiques de traduction, notamment du français à l’anglais, contribuent certainement à améliorer la diffusion internationale des productions éditoriales, ce serait pourtant une erreur de croire qu’elles en constituent l’horizon indépassable. D’une part parce que, surtout en sciences humaines et sociales, d’autres langues que l’anglais sont très actives ; d’autre part parce que les chercheurs ont l’habitude de dialoguer au-delà des frontières des langues et que, en ce sens, “l’important, c’est d’être dans le paysage”. La formule, empruntée par Pierre Mounier à Thierry Gervais, directeur de la revue Études Photographiques, renvoie les éditeurs scientifiques à une exigence : la diversité éditoriale doit rendre compte de la dimension transnationale de l’espace scientifique.

“L’internationalisation est au cœur de l’activité d’OpenEdition”

Ce n’est pas un hasard si OpenEdition a récemment développé des partenariats avec des établissements étrangers comme la Fondation Max Weber à Bonn, l’Université d’enseignement à distance à Madrid ou encore le CRIA de Lisbonne. Plutôt que de se limiter à promouvoir des contenus français en les traduisant dans d’autres langues, pourquoi en effet ne pas construire des espaces éditoriaux et scientifiques qui soient en cohérence avec les modes d’interactions transnationaux des chercheurs ?

C’est tout le pari d’OpenEdition, pour qui le meilleur moyen de renforcer la visibilité des productions éditoriales françaises et d’en accroître la citabilité consiste à les faire circuler sur des plateformes internationales et multilingues. A l’échelle internationale aussi, c’est bien la “bibliodiversité” qui doit rester le maître-mot !

Mathieu Rouault, pour OpenEdition.

O novo Calenda já está online!

Por ocasião da publicação do 20 000.º evento no Calenda, a equipa do OpenEdition tem o prazer de anunciar o lançamento da versão multilingue do calendário das Letras e das Ciências Sociais e Humanas: calenda.org.

Um tal volume de eventos requeria uma interface que tivesse em consideração critérios mais detalhados e uma ergonomia repensada, para que fosse possível utilizar o calendário em toda a sua extensão. Além disso, já publicámos mais de 2000 eventos em inglês e 300 eventos em português, o que tornava necessária a implementação de uma interface multilingue. O futuro do OpenEdition em geral e do Calenda em particular passa a ter uma dimensão internacional.

Algumas das principais melhorias funcionais do Calenda:

  • é mais fácil navegar em todos os anúncios publicados devido ao cruzamento de critérios de pesquisa, com base no modelo de um motor de busca multifacetado;
  • o multilinguismo do site é melhor devido à implementação de uma navegação linguística (francês, inglês e português e, em breve, alemão e espanhol);
  • a documentação dos anúncios é enriquecida com a respetiva geolocalização automática e a indicação da(s) língua(s).

Nas próximas semanas, apresentaremos em pormenor estas funcionalidades e outras novidades do site, em posts publicados na rubrica Calenda deste blogue.

O Calenda é uma plataforma do OpenEdition (Revues.org, Hypothèses, Calenda e OpenEdition Books), dotada de Conselho Científico (http://calenda.org/about). O Calenda é desenvolvido pelo Centre pour l’édition électronique ouverte – Cléo (UMS 3287 – CNRS, Aix-Marseille Université, EHESS e Université d’Avignon). A Fundação Calouste Gulbenkian cofinancia o desenvolvimento lusófono do Calenda através de uma parceria entre o Cléo e o Centro em Rede de Investigação em Antropologia (CRIA, Portugal).

Fête des Fanfares 2005 - Montpellier, par david-o.net (CC BY-NC-SA 2.0)

Le nouveau Calenda est en ligne !

À l’occasion de la publication du 20 000e événement dans Calenda, l’équipe d’OpenEdition a le grand plaisir de vous annoncer le lancement de la version multilingue du calendrier des lettres et des sciences humaines et sociales : calenda.org.

Un tel volume d’événements appelait une interface prenant en compte des critères plus fins et une ergonomie repensée, pour pouvoir utiliser le calendrier dans toute sa profondeur. Par ailleurs, nous venons aussi de dépasser les 2000 événements en anglais et 300 événements en portugais, ce qui nécessitait la mise en place d’une interface multilingue. L’avenir d’OpenEdition en général, et de Calenda en particulier, réside en effet désormais dans une dimension internationale.

Parmi les principales améliorations fonctionnelles de Calenda :

  • la navigation est facilitée dans l’ensemble des annonces publiées par le croisement de critères de recherche, sur le modèle d’un moteur de recherche à facettes ;
  • le multilinguisme du site est affiné avec la mise en place d’une navigation linguistique (français, anglais et portugais, et bientôt allemand et espagnol) ;
  • la documentation des annonces est enrichie par leur géolocalisation automatique et le signalement de leur-s langue-s.

Au cours des semaines à venir, nous vous présenterons en détail ces fonctionnalités, ainsi que d’autres nouveautés du site, dans des billets publiés dans la rubrique Calenda de ce blog.

Calenda est une plateforme d’OpenEdition (Revues.org, Hypothèses, Calenda et OpenEdition Books), dotée d’un Conseil scientifique (http://calenda.org/about). Calenda est développé par le Centre pour l’édition électronique ouverte (UMS 3287 – CNRS, Université d’Aix-Marseille, EHESS, Université d’Avignon). La Fondation Calouste Gulbenkian co-finance le développement lusophone de Calenda par un partenariat entre le Cléo et le Centro em Rede de Investigação em Antropologia (CRIA, Portugal).

Le Cléo recrute un-e community manager pour Hypothèses

Poste pourvu

Le Centre pour l’édition électronique recrute un-e community manager pour sa plateforme Hypothèses et pour un contrat à durée déterminée d’un an, renouvelable.

Disponibilité : octobre 2012 (ou novembre).

Statut : CDD 12 mois (renouvelable)

Salaire : 24 380 € brut annuel

Niveau d’études : Licence, Bac + 3

Expérience : Une première expérience en animation de communauté ou en gestion de projets web est souhaitée

Candidater : Envoyer CV et lettre de motivation à l’adresse contact@openedition.org

Date limite de dépôt des candidatures : il est recommandé de candidater dès que possible, les entretiens ayant lieu en continu. Une première vague d’entretien aura lieu fin juillet, une seconde vague fin août-début septembre. Dès que le poste sera pourvu, l’annonce originale l’indiquera : http://leo.hypotheses.org/9258

Branche d’activité professionnelle : F – Information, Documentation, Culture, Communication, Édition, TICE

Corps : Ingénieur d’étude

Mission

Il/Elle coordonne l’ensemble des opérations conduisant à la mise en œuvre et à l’animation d’Hypothèses, plateforme de blogs de sciences humaines et sociales (architecture globale, conception scientifique et éditoriale, contenus, animation des communautés d’utilisateurs – contributeurs et lecteurs, francophones et autres) en phase avec l’orientation scientifique et la politique des systèmes d’information et de communication du Cléo.

Tendances d’évolution

  • Développement d’outils d’information et de communication scientifique à l’échelle de l’ensemble des sciences humaines et sociales
  • Constitution de communautés d’utilisateurs autour des outils de communication scientifique directe
  • Intégration des sites internet dans des systèmes d’information scientifique interconnectés
  • Généralisation du Web dynamique
  • Évolution et renouvellement des normes et des technologies Web
  • Internationalisation des sites internet et des portails de communication scientifique

Activités principales

  • Mise en œuvre de la stratégie de développement de la plateforme Hypothèses
  • Animation de la communauté des utilisateurs de la plateforme
  • Accompagnement et assistance technique aux utilisateurs
  • Rédaction de documentation à destination des utilisateurs
  • Animation de formations et de présentations à destination des utilisateurs
  • Relations avec les équipes Hypothèses allemande et espagnole, et avec les équipes des portails linguistiques en développement
  • Rédaction de cahiers des charges pour les développements informatiques et les interfaces de la plateforme
  • Suivi de réalisation des développements informatiques et d’intégration de maquettes
  • Veille sur les usages du Web 2.0 dans la communication scientifique (science blogging, social bookmarking, réseaux sociaux, plateformes collaboratives)
  • Veille sur les évolutions du logiciel WordPress et de sa communauté de développement

Compétences principales

Savoirs généraux, théoriques ou disciplinaires

  • Connaissances approfondies des sciences humaines et sociales francophones (acteurs, institutions, objets, évolutions) et internationales
  • Connaissance approfondie des usages du Web 2.0 dans la communication scientifique (science blogging, social bookmarking, réseaux sociaux, plateformes collaboratives)
  • Connaissance approfondie des méthodes d’animation de communautés virtuelles
  • Connaissances approfondie des méthodologies de conception des sites web
  • Connaissance générale des normes de l’édition électronique scientifique
  • Connaissance générale des technologies de développement web multimédia
  • Connaissance générale des technologies de l’infographie
  • Connaissance approfondie du logiciel WordPress et de sa communauté de développement

Savoirs sur l’environnement professionnel

  • Les normes et standards de l’Internet et du multimédia
  • Les pratiques et usages des chercheurs et des équipes de recherche en matière de communication scientifique directe
  • Le projet et les priorités de son établissement et des autres tutelles
  • L’organisation et les activités des composante
  • L’organisation et les activités de l’établissement et des autres tutelles (formation, recherche, édition)

Savoir-faire opérationnels

  • Définir les objectifs de communication du site
  • Maîtriser parfaitement l’expression écrite et les règles typographiques en français
  • Utiliser les outils de publication et de gestion de contenus pour le Web
  • Paramétrer le logiciel WordPress
  • Analyser les attentes des fournisseurs de contenus et des utilisateurs
  • Structurer et rédiger un document technique et fonctionnel adapté aux différents utilisateurs
  • Établir un cahier des charges technique, graphique et éditorial
  • Veiller à l’ergonomie et à l’esthétique des sites
  • Veiller au respect des dispositions qualités et des normes
  • Organiser et mener des campagnes de tests sur les développements

Compétences linguistiques

  • Anglais : expression écrite et orale : niveau 2 / compréhension écrite et orale : niveau 2
  • Espagnol : expression écrite et orale : niveau 1 / compréhension écrite et orale : niveau 2

Compétences associées

Savoirs généraux, théoriques ou disciplinaires

  • Connaissance générale des droits d’auteur, du droit d’utilisation / diffusion, droit à l’image et droit des contrats.

Savoirs sur l’environnement professionnel

  • L’offre logicielle libre et l’offre du marché concurrentiel.

Savoir-faire opérationnels

  • Planifier les activités et répartir la charge de travail au sein des équipes de développement et de rédaction
  • Organiser et gérer une équipe pluridisciplinaire en mode projet
  • Suivre la progression des travaux au sein de l’équipe
  • Transmettre un certain nombre de savoir-faire en adaptant ses explications au public concerné
  • Prendre en compte les observations et questions des demandeurs et utilisateurs

Environnement professionnel

Lieu d’exercice

  • L’activité s’exerce au sein du pôle information scientifique du Centre pour l’édition électronique ouverte, UMS 3287 (CNRS-Université d’Aix-Marseille-EHESS-Université d’Avignon), à Marseille (13003).

Diplôme réglementaire exigé

  • Pour le recrutement externe : Licence

Formations et expérience professionnelle souhaitables

  • Domaines de formation : sciences humaines et sociales, multimédia ou web, informatique
  • Expérience souhaitable : information et communication scientifique, animation de communauté en ligne, collaboration étroite avec les enseignants chercheurs, travail au sein d’équipes pluridisciplinaires

Crédit photographique : « Graphic Conversation », by Marc Wathieu, licence CC-BY-NC 2.0

La plateforme de blogs de recherche Hypotheses dans toutes les langues !

Hypotheses grandit et s’internationalise et la plateforme s’en trouve changée.
En effet, l’internationalisation d’Hypotheses est active : il ne s’agit pas simplement d’accueillir des carnetiers du monde entier écrivant en différentes langues, mais de créer les espaces particuliers adaptés et favorables à l’expression et à la conversation de chacun. Il ne suffit pas de traduire la plateforme dans la langue anglaise, mais de respecter et d’articuler la majorité des langues scientifiques dans lesquelles les carnetiers d’Hypotheses souhaitent s’exprimer. Il s’agit également d’étendre et d’adapter Hypotheses aux particularités des différentes communautés scientifiques.
C’est en se fondant sur ces prémices que l’architecture technique d’Hypotheses, le régime de visibilité des contenus qu’elle héberge et la gestion de la communauté ont été modifiés.

1. Architecture de la plateforme

Depuis septembre 2011 sont donc nés trois portails linguistiques : de.hypotheses, le portail de la communauté germanophone, es.hypotheses, le portail de la communauté hispanophone et fr.hypotheses, le portail de la communauté francophone.
Le portail général Hypotheses est donc devenu la porte d’entrée et la galerie de ces contenus internationaux.
Les portails linguistiques, quant à eux, répliquent comme autant de portails d’entrée à la plateforme et aux carnets la fonctionnalité d’agrégation jusque là réservée au portail général Hypotheses : ils affichent en page d’accueil et dans le bandeau supérieur les billets récents sélectionnés par leur propre conseil scientifique. Le portail Hypotheses désormais agrège automatiquement l’ensemble des billets publiés sur les portails linguistiques. Les carnets sont associés selon leur langue à un portail ou à plusieurs, si le carnet est multilingue.

Circulation des billets sur la plateforme Hypotheses

2. Visibilité des contenus

Ainsi les billets publiés et sélectionnés par les conseils scientifiques sont doublement exposés faisant à la fois la une du portail linguistique et celle du portail Hypotheses. La liste des carnets réunis par langue est publiée sur chaque portail.
De plus, l’agrégation linguistique augmente la lisibilité de la plateforme et facilite l’accès aux contenus. On peut légitimement prévoir également une augmentation et une diversification des visites qui devraient elles aussi s’internationaliser.
Enfin, c’est à une véritable communauté internationale que les carnetiers d’Hypotheses appartiendront, augmentant ainsi les opportunités de discussions, de relations et de découvertes.

3. Communauté

Car, grâce à la collaboration de partenaires internationaux, les outils d’animation et de communication dont bénéficie la communauté francophone sont progressivement traduits et mis en place en allemand et en espagnol. Une “bloghaus” et une “Casa de los blogs” abritent les billets incontournables de La maison des carnets, et la documentation de prise en main. La liste de discussion des carnetiers se décline désormais en allemand et en espagnol. Enfin, équipes et conseils scientifiques s’internationalisent pour éditorialiser, penser et animer ces nouvelles communautés, s’attachant à les accueillir au mieux.

Pour naviguer dans le nouvel écosystème d’Hypotheses, quelques références :

Hypotheses : http://hypotheses.org

de.hypotheses : http://de.hypotheses.org

es.hypotheses : http://es.hypotheses.org

fr.hypotheses : http://fr.hypotheses.org

OpenEdition ouvre de.hypotheses.org, le portail des carnets de recherche de langue allemande

Bayerische Akademie der Wissenschaften

Vendredi 9 mars sera officiellement inauguré de.hypotheses.org, le portail des carnets de recherche germanophones édité par OpenEdition et l’Institut historique allemand. Ce portail sera lancé à l’occasion de la tenue du colloque « Weblogs in den Geisteswissenschaften oder: Vom Entstehen einer neuen Forschungskultur » (« Sortir de sa niche : colloque sur les blogs en sciences humaines »), co-organisé par l’équipe de rédaction de de.hypotheses.org, et qui aura lieu à Munich, Allemagne.

Le portail des carnets de recherche germanophones compte déjà 9 carnets actifs, représentatifs de la diversité des carnets accueillis sur Hypotheses.org :

Ce portail bénéficie du travail de traduction et d’animation de Mareike König, directrice de la bibliothèque de l’Institut historique allemand. Son développement est accompagné par un Conseil Scientifique et il dispose de son propre Comité de rédaction. La traduction de la documentation a été effectuée par Infoclio.ch. Le projet est aussi soutenu par le  Stiftung Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland (DGIA), L.I.S.A. Das Wissenschaftsportal der Gerda Henkel Stiftung, l’Institut für Zeitgeschichte der Universität Innsbruck et Hist.net.

de.hypotheses.org est également présent sur Facebook, sur Twitter et sur Google +.

es.hypotheses.org, el nuevo portal en español de Hypotheses.org

MadridDel 14 al 16 de marzo, el equipo de Hypotheses.org estará en Madrid con motivo del lanzamiento público del portal es.hypotheses.org, el portal en español de Hypotheses.org. Alrededor de este nuevo portal lanzado en versión alpha, también se organizarán dos cursos de blogging científico con Hypotheses.org. Esos tres días de actividad tienen el objetivo de dar a conocer Hypotheses.org a la comunidad científica española y franco-española en Madrid.

En colaboración con la Casa de Velázquez y la UNED, se propondrá un curso en francés el 14 de marzo y un curso en español el 15 de marzo. Los cursos consisten en una introducción al blogging científico, en una presentación de las especificidades de Hypotheses.org, y en ejercicios prácticos que permitirán a los participantes gestionar las funcionalidades principales de un blog de investigación. Las personas que desean descubrir este entorno particular de publicación no necesitan abrir un blog de investigación ni siquiera tener un proyecto previo de blog para participar al curso.

Gracias al apoyo de Medialab Prado, es en el marco de un encuentro en torno a las prácticas del blogging científico que el nuevo portal es.hypotheses.org se presentará el viernes 16 de marzo a las 12:00. En este encuentro participarán varios investigadores-blogueros que compartirán sus experiencias. La presentación de Hypotheses.org se enmarca a la vez en el relato de prácticas y experiencias observadas como en la descripción del proyecto: la existencia de una plataforma específica para el blogging científico contribuye a la visibilización de prácticas de escritura, difusión y diálogo científico y, sobre todo, conribuye a su reconocimiento como elemento legítimo de la actividad de investigador. La internacionalización del proyecto tiene el objetivo de poner a disposición de más comunidades científicas una herramienta que participa en este reconocimiento.

Así, el portal es.hypotheses.org reúne las entradas en español producidas por la comunidad abierta y creciente de blogueros de Hypotheses.org. El portal es.hypotheses.org dispone de su propio consejo científico compuesto de investigadores involucrados en los Digital Humanities y de todas las herramientas de animación de la comunidad y de apoyo que ya existen para los blogueros francófonos.

 

Calendario de los encuentros:

 

Crédito fotográfico : Madrid, por Cuellar, CC by-nc 2.0

es.hypotheses.org, le nouveau portail en espagnol d’Hypotheses.org

MadridDu 14 au 16 mars, l’équipe d’Hypotheses.org sera à Madrid à l’occasion du lancement public du portail es.hypotheses.org, le portail en langue espagnole d’Hypotheses.org. Autour de ce nouveau portail, d’ores et déjà en ligne en version alpha, seront également organisées deux formations au blogging scientifique. Ces trois jours d’activité ont pour objectif de faire découvrir Hypotheses.org à la communauté scientifique espagnole et franco-espagnole.

En collaboration avec la Casa de Velázquez et avec l’UNED seront proposées une formation en français le 14 mars suivie le 15 mars d’une formation en espagnol. Les formations consistent en une introduction aux enjeux du blogging scientifique, en une présentation des spécificités d’Hypotheses.org, suivies par des exercices pratiques qui permettront aux participants de gérer les fonctionnalités principales du carnet de recherche. Les personnes qui souhaitent découvrir ce média particulier de publication n’ont pas besoin d’avoir un carnet de recherche ni même un projet de carnet préalable pour y participer.

Grâce à l’appui de Medialab Prado, c’est dans le cadre d’une rencontre autour des pratiques du blogging scientifique que le nouveau portail es.hypotheses.org sera présenté vendredi 16 mars à 12 h 00. Cette rencontre mettra en présence différents chercheurs-bloggueurs qui partageront leurs expériences. La présentation d’Hypotheses.org s’inscrira à la fois dans le récit de pratiques et d’expériences observées et dans la description du projet : l’existence d’une plateforme spécifique pour le blogging scientifique contribue à la visibilisation des pratiques et surtout à leur reconnaissance comme partie prenante et comptabilisable de l’activité du chercheur. L’internationalisation du projet a pour but de mettre à disposition d’autres communautés scientifiques un outil qui contribue à cette reconnaissance.

Une version alpha du portail es.hypotheses.org réunit les billets produits par la communauté des carnetiers d’Hypotheses.org en langue espagnole. Le portail dispose de son propre conseil scientifique composé de chercheurs et de personnes engagées dans les Digital Humanities, et de tous les outils de dynamisation de la communauté et de soutien disponibles pour les carnetiers francophones.

Calendrier des rencontres :

  • Formation Hypotheses.org en français : mercredi 14 mars, 9 h 00 à 15 h 00, Casa de Velázquez. Pour s’inscrire, veuillez écrire à hypotheses@revues.org
  • Formation Hypotheses.org en espagnol : jeudi 15 mars, 9 h 00 à 15 h 00, UNED, Facultad de Educación. Pour s’inscrire, veuillez compléter le formulaire en ligne accessible ici https://survey.openedition.org/?sid=72918
  • Présentation du portail es.hypotheses.org : vendredi 16 mars, 12 h 00, Medialab Prado, entrée libre. Pour plus d’informations, cliquez ici : http://medialab-prado.es/article/eshypothesesorg

 

Crédit photographique : Madrid, par Cuellar, CC by-nc 2.0

OpenEdition au Mexique

Balance of light, art, feel and control

Balance of light, art, feel and control, by UggBoyâ, licence CC by

Grâce à l’appui de l’Instituto de Investigaciones Históricas et particulièrement de Felipe Castro, chercheur et blogueur (auteur des blogs http://felipecastro.wordpress.com et http://cliotropos.wordpress.com), la plateforme OpenEdition sera présentée à Mexico mercredi 15 février à 17 h 00.

Cette rencontre sera l’occasion de présenter les différentes plateformes et services qui font d’OpenEdition un portail complet de publication électronique à vocation internationale. Il s’agira également de s’arrêter plus précisément sur la cas d’Hypotheses.org, la plateforme de carnets de recherche.

OpenEdition compte de nombreuses revues et carnets issus du monde hispanophone. Au cours de cette rencontre, pensée sur le mode d’un atelier, les questions des éditeurs, des chercheurs, des bibliothécaires et de toutes personnes intéressées par l’édition électronique seront particulièrement bienvenues et permettront d’approfondir les relations entre la communauté scientifique hispanophone et OpenEdition.

Informations pratiques
Date et horaire : mercredi 15 février, 17h00
Lieu : Salón Académico
Circuito Maestro Mario de la Cueva, s/n,
Zona Cultural, Ciudad Universitaria, Coyoacán, 04510, México, D.F.
Entrée libre

OpenEdition en México

Balance of light, art, feel and control

Balance of light, art, feel and control, by UggBoyâ, licence CC by

Con el apoyo del Instituto de Investigaciones Históricas y más especialmente de Felipe Castro, investigador y bloguero1, se presentará la plataforma OpenEdition en México, D.F. el miércoles 15 de febrero a las 17.00 h.

Con motivo de este encuentro, se detallarán las diferentes plataformas y servicios que hacen de OpenEdition un portal completo de publicación electrónica en Open Access listo hoy en día para una apropiación internacional. Asimismo, nos detendremos más atentamente en Hypotheses.org, la plataforma de blogs de investigación de OpenEdition.

OpenEdition cuenta con numerosas revistas y blogs producidos en el mundo hispanohablante. En este encuentro diseñado en modo taller, las preguntas de los investigadores, editores, bibliotecarios y de todas las personas interesadas en la edición electrónica permitirán profundizar un poco más las relaciones entre la comunidad científica hispanohablante y OpenEdition.

Informaciones prácticas:
Fecha y horario: miércoles 15 de febrero, 17.00 h
Lugar: Salón Académico
Circuito Maestro Mario de la Cueva, s/n,
Zona Cultural, Ciudad Universitaria, Coyoacán, 04510, México, D.F.
Entrada libre

  1. autor de los blogs http://felipecastro.wordpress.com/ y http://cliotropos.wordpress.com []

Hypotheses.org en el ThatCamp Madrid

POPULAR LISBOAEl equipo de Hypotheses.org participará en el próximo ThatCamp Madrid que tendrá lugar los 21 y 22 de noviembre en la UNED y en Medialab Prado. Durante este evento, compuesto de no-conferencias, se abordarán una serie de temas muy diversos como el blogging científico, las interfaces hombre-máquina en las ciencas de la Salud, las estrategias digitales de las bibliotecas, y los nuevos modos de producción y de comunicación del conocimiento en el campo de la Antropología.

El equipo de Hypotheses.org propondrá debatir sobre el blogging científico el 22 de noviembre de las 10 h 00 a las 11 h 30. Será la oportunidad de presentar Hypotheses.org al público hispanohablante e invitarle a participar. El blogging científico además se ha extendido en la comunidad académica española a través de plataformas localizadas1 o de iniciativas personales2. Participar en este ThatCamp nos permitirá también acercarnos a nuevas experiencias y a un nuevo ámbito linguístico.

  1. varias plataformas de universidades como la de la Universidad de Salamanca http://diarium.usal.es/; también la plataforma de Madri+d http://www.madrimasd.org/blogs/ []
  2. por ejemplo, el blog de Fernando Broncano http://laberintodelaidentidad.blogspot.com/ o el blog de Adolfo Estalella y Alberto Corsín http://www.prototyping.es/ []

Hypotheses.org au ThatCamp Madrid

POPULAR LISBOAL’équipe d’Hypotheses.org participera au prochain ThatCamp Madrid qui aura lieu les 21 et 22 novembre à l’Universidad Nacional de Educacion a Distancia (UNED) et à Medialab Prado. Lors de cet événement, composé de non-conférences, seront abordés des thèmes extrêmement divers comme le blogging scientifique, les interfaces homme-machine dans les sciences de la santé, les stratégies numériques des bibliothèques, et les transformations des modes de production et de communication des connaissances en anthropologie provoquées par les technologies numériques.

L’équipe d’Hypotheses.org animera le débat sur le blogging scientifique, programmé le 22 novembre de 10 h 00 à 11 h 30. Ce sera l’occasion d’exposer Hypotheses.org au public hispanophone présent et de l’inviter à y participer. De plus, bien qu’il n’existe pas de plateforme similaire à Hypotheses.org, la pratique du blogging scientifique est fréquente au sein de la communauté scientifique SHS espagnole, et se déploie soit par le biais de réseaux de blogs1, soit par le biais d’initiatives personnelles2. Enfin, cette participation nous permettra de connaître de nouvelles expérimentations et d’aborder un nouveau territoire linguistique.

  1. Il existe plusieurs plateformes d’universités comme celle de l’Université de Salamanque http://diarium.usal.es/; on peut noter également la plateforme de l’agence de communication scientifique Madri+d http://www.madrimasd.org/blogs []
  2. par exemple le blog de Fernando Broncano http://laberintodelaidentidad.blogspot.com/ ou celui d’Adolfo Estalella et d’Alberto Corsín http://www.prototyping.es/  []