Archivo de la categoría: Medias

Nicolas Thély, auteur du carnet Déja là sur France Culture

Nous vous recommandons d'écouter l'émission Place de la Toile sur France Culture ce samedi 28 janvier de 18 à 19h. L'invité de cette semaine est en effet Nicolas Thély, professeur en art, esthétique et humanités numériques à l'Université Rennes 2 et auteur du carnet de recherches Déjà là  sur Hypotheses.org. Nicolas Thély vient d'ailleurs de publier Le Tournant numérique de l'esthétique chez Publie.net, recueil d'articles qu'il a écrits entre 2005 et 2011.

Philosophe de formation, Nicolas Thély s'intéresse non seulement aux conditions contemporaines de la création artistique dans l'environnement numérique, mais aussi et surtout à la manière dont émerge une production esthétique amateure qui tire profit de la démocratisation de l'accès aux outils de création numérique. Engagé plus récemment dans le champ des humanités numériques, il s'intéresse à la manière dont la recherche en esthétique peut se développer au sein de ce champ en expansion.

L'émission de Place de la Toile intitulée "Comment l'art est travaillé par le numérique" peut être écoutée en direct sur Internet, mais aussi en différé via une diffusion en podcast.

Voici une présentation de son dernier ouvrage : "

Dans Le tournant numérique de l'esthétique, Nicolas Thély  parle de pratiques artistiques et de pratiques amateurs contemporaines. Il nous invite à nous ressaisir du rôle des nouvelles technologies dans la production esthétique du regard. Car le numérique bouleverse le regard.

Comment percevoir ces changements ? Comment penser ces évolutions bientôt radicales ? Nicolas Thély trouve une juste distance : il place sa réflexion au plus près des œuvres, des formes et des pratiques et trouve le pas de côté qu’il faut pour permettre au lecteur de comprendre comment, depuis une quinzaine d’années, le numérique est une expérience qui irradie les formes, qui induit des transformations profondes.

Le tournant numérique de l'esthétique est dans la logique de l’après-coup. Il nous permet de saisir à partir des œuvres et des pratiques ce qui n’est déjà plus et nous donne des outils pour comprendre l’actualité mouvante de notre monde, la complexité de nos expériences contemporaines. Et de prendre alors conscience des changements de la sensibilité et de l’inscription du numérique dans notre humanité même. Car ce monde numérique, c’est profondément et esthétiquement le nôtre.

Evidence du sujet, des enjeux soulevés, des thèmes et des questions abordées, analysées. Conviction ensuite que cette publication numérique sur publie.net était le prolongement d’un geste réflexif. Evidence enfin de la cohérence d’ensemble : on avance dans une pensée qui s’expérimente avec les formes nouvelles, les pratiques en devenir, ces imperceptibles transformations qui, bientôt, auront radicalement changé les existences."

Marin Dacos parle des Digital Humanities sur France Culture

Vendredi 2 juillet, de 11h à 12h, Marin Dacos, directeur du Centre pour l'édition électronique ouverte (Cléo)  interviendra sur le thème des Digital Humanities,  dans l'émission Place de la toile sur France Culture, présentée par Xavier de la Porte. Il sera accompagné de :

- Jean-Philippe Magué, maître de conférence en « humanités numériques » à l'ENS de Lyon.
- Corinne Welger, maître de conférences en Sciences de l'information et de la communication et en Histoire de l'art à l'Institut Michelet, Université Paris-I.
- Stéphane Pouyllau, ingénieur d'études au CNRS, spécialisé en Digital humanities, responsable du Centre national pour la numérisation de sources visuelles du CNRS (CN2SV).
- Lou Burnard : co-fondateur de la Text Encoding Initiative, directeur de l'Information and support group des Oxford University Computing Services.

Tous ont participé au ThatCamp Paris qui s'est déroulé au mois de mai.

Présentation de l'émission

Internet, convergence des médias, téléphonie : quelles conséquences sur l’information, la communication, les liens sociaux, et, finalement, l’organisation de notre vie ?
La révolution numérique aborde son adolescence, dix-sept ans après la naissance d’Internet, et près de quinze ans après l’apparition du premier navigateur. Les écrans nous sont désormais familiers, mais nous ne connaissons encore que les prémices des effets liés à leur domination.
« Place de la toile » est une émission qui aborde les différents aspects de la révolution numérique, moins du côté technique que du côté des conséquences qu’elle induit sur l’information, les médias, la communication, les liens sociaux entre les individus, et finalement, l’organisation de notre vie.
Elle fait un tour hebdomadaire des connaissances dans ce domaine, s’attarde sur les principaux concepts liés à cette métamorphose, rencontre les acteurs, raconte les principaux événements, discute de l’économie, de la politique, et de la philosophie de cette révolution.

Le podcast de l'émission sera en ligne après la diffusion de l'émission.

Dans le mensuel Vie Universitaire : « La communication scientifique à l'heure du web 2.0 »

Le  mensuel Vie Universitaire consacre son dernier numéro (n°138 - juin 2010) à la question : « communication scientifique : risques et nécessité ».  Ce numéro aborde notamment dans sa rubrique Enquête, la problématique de la communication scientifique à l'heure du web 2.0. Marin Dacos, Directeur du Centre pour l'édition électronique ouverte (Cléo) donne son avis sur le sujet.

Introduction de l'article :

Alors qu'il existe aujourd'hui une profusion d'outils numériques, la communication scientifique se fait-elle de manière plus directe ? Pas si sûr. Car la communauté des chercheurs hésite à prendre franchement le virage du web 2.0, et ce sont en définitive les institutions qui semblent conduire le mouvement.

Lire la suite :

Télécharger le PDF

Le Cléo présent à la semaine de l'édition électronique scientifique au Proche-Orient

« Palmyre » par dul conte, cc by-nc-sa

Le Bureau Moyen-Orient (BMO) de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), les Centres culturels français (CCF) de Beyrouth et Damas et le Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo) se sont associés à l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) pour organiser une semaine de formation à l’édition électronique scientifique au Proche-Orient qui a eu lieu du 12 au 15 avril 2010.

Iloubnan.info (journal en ligne de Beyrouth, Liban) a publié un article sur cet événement : « L’édition et le contenu pédagogique Moyen-Oriental à l’heure numérique »

Extrait :

De nouvelles plateformes de connaissances et un développement du web arabe

Cette semaine se déroulait d’autre part (à Damas et à Beyrouth) la semaine de l'édition électronique, occasion pour les chercheurs, doctorants et ingénieurs de se confronter à l'utilisation des outils d'édition en ligne et d'échanger leurs expériences face à l'irruption du web dans le champ éditorial scientifique. (Lire la suite)

Autres liens

Présentation et programme

L'édition électronique : interview de Pierre Mounier sur TV5 Monde

À l'occasion de l'ouverture du Salon du livre de Paris et de la sortie du livre L'édition électronique de Marin Dacos et Pierre Mounier aux éditions La Découverte, collection Repères. Pierre Mounier a répondu aux questions de Valérie Tibet dans l'émission 7 jours sur la planète sur TV5 Monde le samedi 03 avril 2010.

Liens

Lire aussi

L'édition électronique de Marin Dacos et Pierre Mounier

Interview de Marin Dacos dans Libération : « La tablette Apple, c’est un peu le minitel 2.0 »

« my paper iPad » par sciondriver cc by

Marin Dacos, directeur du Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo) analyse la stratégie d’Apple et la sortie de l'iPad au cours d'une interview donnée au quotidien Libération, le 05 avril 2010. En voici un extrait :

Que vous inspire la frénésie autour de l’iPad ?

Elle a un côté idolâtre et consumériste. Il existe dans notre société une attente forte et un suspense autour d’un objet définitif et sauveur qui résoudra tous les problèmes. Cela rassure l’industrie qui a du mal à penser le multimodal. L’édition mise sur les liseuses, comme le Kindle, un objet dédié qui mime le livre lui-même. L’édition électronique n’est pas palpable. Or, on a besoin de représentations, de savoir où on va ranger le contenu.

Pourquoi l’objet paraît-il prometteur ?

Les acteurs imaginent que l’iPad va réintroduire un contrôle du marché. Le Web a été conçu comme une logique de circulation du savoir, où le micropaiement n’est pas le cœur du dispositif. C’était le cas du minitel, payant à chaque consultation dans un contrôle vertical. (Lire la suite)

Questions de typographie, « Place de la toile » sur France culture (30 octobre 2009)

logo_franceculture
bd542b6c75771d5c685112a6bbae0e4a

L'émission « Place de la toile » abordera les questions de typographie vendredi 30 octobre à partir de 11h avec Inès Secondat de Montesquieu, éditrice au Centre pour l'édition électronique ouverte.

Le programme de l'émission :

  • Première partie : ce que la technologie change à la musique.
  • Deuxième partie : questions de typographie

Les intervenants :

  • Jean-Samuel Beuscart. Sociologue, économiste Orange Labs, chercheur associé à l'université de Marne-la-Vallée.
  • Jean-Yves Leloup. DJ et artiste sonore, journaliste et critique spécialisé en musique électronique, musique pop, art et technologies, travaille notamment pour le magazine Tsugi et le site Culture Mobile.
  • Cosmo Vitelli. Musicien et fondateur du label "I'm a cliché".
  • Inès Secondat de Montesquieu. Responsable du pôle édition, Centre pour l'édition électronique ouverte (CNRS - EHESS - Université de Provence - Université d'Avignon).

Enregistrement de l'émission :

Liens

199 revues adhérentes !

Le Conseil scientifique du Centre pour l'édition électronique ouverte a validé la candidature de sept revues, ce qui porte le nombre de revues du portail à 199 :

  • Bulletin de la Sabix
  • Les cahiers du CEDREF
  • Criminocorpus, la revue
  • Documents pour l'Histoire du français langue étrangère ou secondaire
  • Genre, sexualité et société
  • LISA e-journal
  • Revue annuelle de politique du développement - Genève

Quel sera le nom de la 200e revue de Revues.org ? Insoutenable suspense. Pour que votre revue soit la 200e, vous pouvez demander à rejoindre Revues.org !

Sigue leyendo

Les projets de l'Open publishing lab (OPL) (Tools of Change for Publishing)

Résumé (officiel)

"Taking Open Source Publishing Further: Tools from the Open Publishing Lab at the Rochester Institute of Technology.
RIT's Open Publishing Lab will present a suite of open-source applications, currently under development, that enhance and extend current publishing platforms, including a tool to automatically convert wikis and blogs into ready-to-print books, Drupal extensions that allow near-instantaneous news gathering and publishing across multiple media, and a game that uses print to enable social networking."

Intervenants

Patricia Albanese (Rochester Institute of Technology),
Matthew Bernius (Open Publishing Lab at the Rochester Institute of Technology),
Michael Riordan (Open Publishing Lab at the Rochester Institute of Technology),
Tona Henderson (Rochester Institute of Technology)

Les projets de l'open publishing lab

Je découvre l"Open publishing lab" (OPL), qui a un nom très proche du "Centre pour l'édition électronique ouverte" que j'ai fondé et que je dirige. L'OPL est un centre de recherches multidisciplinaire. Il recherche de nouvelles méthodes de création de contenus et il développe des applications innovantes, open source, pour publier à travers de nouveaux médias. Il est composé de 24 chercheurs. Financé par une subvention de HP Lab's innovation, par the RIT Sload Printing Industry center, et par la School of Print Media. C'est un laboratoire qui existe depuis 1 an et demi. L'OPL présente quatre projets.

The open publishing guide (OPG)

C'est un site web, qui a pour objectif d'aider à trouver les logiciels libres adaptés aux besoins de l'édition, de fournir des templates prêts à l'emploi,  de fournir des éclairages sur les contraintes juridiques et de mettre en évidence les tendances de l'autopublication et des contenus générés par l'utilisateur (UGC).

Page2pub (projet "Bookit!")

Page2pub est une extension firefox qui collecte textes, images, graphes, tables, etc. à partir de sources en lignes très variées. Il les transforme en documents structurés et prêts à imprimer. Il puise dans des sources très diverses, puis les converti au format Epub, et leur applique un template. Il produit à partir de cela un e-book, un site XHTML et un PDF téléchargeable. Il permet enfin d'envoyer l'ensemble à imprimer à la demande. Technologies utilisées :ePub, XUL, XML, Adobe Flex & Flash,  Java et Javascript. Pour l'instant, l'interface s'inspire de Zotero. C'est aussi un hommage.



iNews

C'est un module Drupal, qui a pour objectif de permettre de couvrir des événements de façon collaborative, avec possibilité d'impression rapide, à partir d'un workflow XML. Cet outil intègre des ressoucres telles que Google Earth. Il a été testé au festival "2008 Imagine RIT festival". Il a permis de produire en moins de 8 heures un journal couvrant l'événement, qui a connu 4 éditions différentes. Il a pour objectif de produire un journal papier quasiment en temps réel.

Social Networking Game

L'objectif est de construire un dispositif favorisant les rencontres, dans le monde réel, entre des personnes participant à une conférence, mais ne se connaissant pas . Icones, tags, badges, tout cela semble nécessaire et je n'ai pas tout compris. Je vous invite à vous faire une religion par vous-même:
http://opl.rit.edu/downloads/SNG_Gameplay_Diagram.pdf
http://opl.rit.edu/project/social-networking-game

Expériences d'édition électronique (Tools of change for publishing)

Liveblogging en direct de New York,  TOC.

Orateurs :

La matinée sur les ebooks a permis de couvrir un certain nombre d'expérimentations en cours, dont je vous propose une sélection ici. Constatant que le temps passe et que je n'aurai jamais le temps de résumer et traduire la totalité du matériau collecté, je me résous à panacher des synthèses issues de mon clavier et des textes anglais issus des supports des orateurs, en introduisant simplement un titre en français. Tous les textes en français sont de moi.

Ventes par chapitres

http://www.shortcovers.com/

Indigo va lancer prochainement Shortcovers, qui a pour modèle de vendre des chapitres de livres. Son argument est de permettre la découverte de votre "prochaine grande lecture", c'est-à-dire proposer un échantillon conséquent, payant.

Random House a expérimenté la vente par chapitre, à la découpe, avec Made to Stick.

La "sérialisation" : Daily Lit

http://www.dailylit.com/

Dailyit est construit pour les gens qui n'ont pas le temps de lire. Les livres sont décomposés en petites unités, destinées à permettre une lecture durant moins de cinq minutes. De cette façon, l'ouvrage est découpé en unités qui peuvent être digérées en de nombreuses séquences étalées dans le temps. Les unités sont envoyées par courriel ou par RSS. Le lecteur décide du rythme d'expédition, choisissant des jours de la semaine, des moments de la journée, avec, toujours, la possibilité d'en recevoir plus àç la demande. Le modèle économique s'appuie sur le mécénat, la publicité et le paiement.

Video Books

Des synthèses vidéo d'ouvrages sont proposées par Amazon. Elles ne constituent pas seulement des teasers pour attirer vers la lecture, car elles sont payantes. Exemple : une vidéo de 23 minutes résumant What Would Google Do? de Jeff Jarvis est vendue $9.99. Ce service est actuelement disponible à travers le service de vidéo à la demande d'Amazon. Il est en cours de développement.

http://www.amazon.com/What-Would-Google-Do-V-Book/dp/B001R5H2X0/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=digital-video&qid=1234267091&sr=1-1

General reader app : Stanza et Fictionwize

http://www.lexcycle.com/
http://www.iphonebookshelf.com/index.php
Démonstration vidéo de Stanza
Des applications gratuites sont proposées au téléchargement sur Itunes. Les livres sont achetés à travers d'autres sites, ou à travers l'application elle-même. Stanza et eReader ont, chacun, obtenu plus de 500.000 téléchargements de leur application. Ils vendent tous les deux des fichiers eReader sur lesquels s'appliquent des DRM. D'autres formats protégés vont être exploités prochainement.

Des livres comme des applications autonomes

http://scrollmotion.com/
http://oreilly.com/catalog/9780596513740/

Les livres comme applications autonomes constituent une nouveauté lancée en décembre 2008. ITunes perçoit un revenu sur chaque vente du livre. Les deux principaux vendeurs sont Scroll Motion et Stanza. Le IPhone, the missing manual est un best-seller.

My Copy

http://www.springer.com/e-content/ebooks/my+copy?SGWID=0-165802-12-536399-0

MyCopy permet à une bibliothèque cliente de commande commander des livres à couverture souple. Les couvertures sont en couleurs. Les livres sont au prix unique de $24.95.

Lecteurs en ligne pour iPhone et Android : Google Book Search for mobiles

http://books.google.com/googlebooks/mobile/
Mobile version of Google Book Search vient de sortir et autorise la lecture de fichiers images et de texte recomposable à la volée (reflowed text).

Il est possible de télécharger gratuitement 1,5Mo de livres du domaine public. Une étape probable vers la "monétisation", comme on dit en anglais.

Bricks and mortar e-books sales

http://www.symtio.com/symtio/control/NewWayToRead
Symtio:
Opens up new revenue channel by enabling bricks & mortar bookstores to sell e-books.
Books are presented on individual cards merchandised in displays in the store.
When consumer purchases the e-book a code on the card is activated.
The consumer enters the code on the web to get the download in desired format.

Des mash-up éditoriaux : Authormapper end-user applications using metadata

http://www.authormapper.com/
An online tool for visualizing scientific research, enables document discovery based on author locations and geographic maps.
Explore patterns in scientific research, Identify new and historic literature trends, Discover wider relationships, Locate other experts in your field.
Search results are complemented by graphs, timelines, and keyword tag clouds
AuthorMapper searches the Springer Journals collection and offers access to nearly one hundred fifty years’ of articles from more than 1,900 journals available on SpringerLink

Ad supported

http://www.wowio.com/
Passion for FREE BOOKS + FREE MINDS.
To build a unique and viable company that creates valued relationships between readers, sponsors, and publishers.
Readers get books for free. Sponsors get opportunities to establish valued relationships with readers. Authors, artists, and their publishers get fair compensation. It's a win-win-win for the WOWIO community

Et puis plein d'autres choses...

  • Single platform for user
  • Related documents
  • Android and Blackberry applications
  • Online audio delivery
  • Courseware
  • Custom editions
  • Focus on student and professor workflows
  • Born-digital short content
  • Intermediated sales
  • Tie access fees into tuition
  • Ad supported free web sites
  • Mass customized designs
  • XML-native workflows
  • Content tagging
  • "Service" oriented products
  • Develop communities around content verticals
  • Platform consolidation problematic
  • Open web databases
  • Channel integration initiatives (driving open web traffic to subscribing libraries)
  • Advertising supported content
  • Digital first product development
  • Content tagging
  • Online first workflows
  • et ça risque de continuer comme ça quelques temps encore...

Tendances concernant les livres électroniques (Tools of change for publishing)

Dans le cadre d'un voyage d'études aux USA, je vais tenter de rendre compte, en direct, de mes rencontres et des informations collectées. Ce travail de compte-rendu, appelé "live blogging" a pour objectif le partage de l'information avec l'équipe du Centre pour l'édition électronique ouverte (Cléo), et, d'une façon plus large, avec les acteurs des "Digital humanities" en France. Parce qu'un savoir qui n'est pas partagé est un savoir stérile. En tant que partenaire privilégié du Cléo, le TGE-Adonis a décidé de reprendre cette activité de veille internationale sur son propre site. Cette possibilité est ouverte aux autres acteurs qui le souhaiteraient. Merci à Emma Bester, stagiaire du CNAM (INTD), pour son travail d'édition de mes notes.

En direct de New York

Un aperçu général des tendances concernant les livres électroniques

Orateurs de la matinée "Ebooks" :

Le marché américain des ebooks est en croissance forte, comme le montre le graphique ci-dessous (statistiques IDPF).

Un marché en forte croissance

US Trade Wholesale Electronic Book Sales

US Trade Wholesale Electronic Book Sales

Un des intervenants demande à la salle "Qui a déjà lu un e-book?". La salle, toute entière, lève la main. C'est un phénomène nouveau. Est ainsi évoquée une véritable explosion de la lecture en ligne et sur les "digital devices". Cela représente, à leurs yeux, des opportunités concernant l'émergence d'un marché et de revenus pour les éditeurs. Cela, d'autant plus que le coût de production des ebooks est en baisse. La plupart des éditeurs s'appliquent désormais à produire des livres dans plusieurs formats et sur plusieurs plateformes, ne se contentant pas d'une seule. La plupart des éditeurs constatent des croissances importantes (à 2 ou à 3 chiffres).

Le marché est très différent selon les catégories :
- Littérature générale : 1% du marché du papier
- Enseignement supérieur : 30% des revenus
- Ouvrages de référence : 60% des revenus
- STM (Sciences, techniques et médecine) : "Lower double digit percentage of total book revenue"

Les prix des ebooks sont très variables. Il semble qu'aucune tendance ne se dessine pour l'instant. Le prix dee référence reste bien souvent celui du volume papier.

La problématique de la longue traine (long tail) est mise en avant.

Le cas de SpringeLink

Dans le domaine de la recherche, notamment STM, il y a des attentes fortes de la part des utilisateurs, qui veulent des contenus numériques.
Google est devenu pour eux un important pourvoyeur de lecteurs : 30% des accès viennent de là. Bien sûr, 60% proviennent des bibliothèques universitaires.

Electronic discoverability essential

Electronic discoverability essential

Les besoins des utilisateurs sont variables, d'un campus à l'autre. A l'Université de Chicago, les utilisateurs téléchargent autant de chapitres de livres que d'articles. A l'univeristé de Münster, les téléchargements de chapitres de livres correspondent à 63% des téléchargements.

Usage of content

Usage of content

Springer expérimente l'étiquettage des contenus par l'utilisateur. C'est très différent du travail des professionnels de l'indexation.
Springer vend des collections, son modèle économique ne s'appuie pas sur la vente à l'unité des livres.

Une grille de lecture

Les intervenants proposent une typologie permettant de lire le monde des livres électroniques.

  • La consultation est-elle immersive ou épisodique? Lire un livre est une expérience d'immersion dans laquelle le monde extérieur s'efface. En revanche, dans le domaine de la consultation d'ouvrages de référence, la lecture est une série d'opérations à épisodes, avec une véritable navigation entre des contenus liés entre eux.
  • Lecture (ils parlent de "consommation") : est-ce que le contenu est lu en ligne ou off-line?
  • Degrée d'interactivité : est-ce que le contenu s'adapte à des demandes de l'utilisateurs, ou ressemble-t-il, trait pour trait, au livre papier?
  • Besoins de recherche : quel est le degré d'indexation requis par le type de contenu et d'usage?
  • Annotation : Quel est le besoin d'annotation, c'est-à-dire de surlignage, d'annotation, de prise de notes et d'ajouts critiques?
  • Client : Qui sélectionne le contenu, qui paie pour ce contenu, qui l'utilise?
  • Usage attendu : information, divertissement, éducation.
  • Métadonnées: Quels sont les besoins d'enrichissement des métadonnées, pour trouver et utiliser le contenu? Les métadonnées sont des informations bibliographiques qui aident l'utilisateur à trouver le contenu dont il a besoin. Ce sont également des éléments permettant une classification précise des contenus.
  • Intégration du "end-user workflow" : dans les contextes professionnels et d'enseignement, le contenu peut être présenté de manière statique. Il peut également se présente comme une application liées au contenu, aidant l'utilisateur à réaliser ses objectifs professionnels ou pédagogiques.
  • Archivage du contenu : Quelles sont les procédures permettant à l'utilisateur de récupérer à nouveau un contenu, par exemple dans le cas d'une perte de données.

Littérature, Enseignement, Références et Recherches : 4 grands domaines bien différenciés

Les clients :
- Littérature générale : individus,
- Enseignement supérieur : vendus aux professeurs, achetés par les étudiants,
- Ouvrages de référence  : vendus aux bibliothèques,
- STM : vendus aux bibliothèques, utilisés par les étudiants et les chercheurs

Les usages sont différents :
- Littérature générale : téléchargement, puis lecture offline. La navigation en ligne ne sert qu'à trouver puis décider d'acheter.
- Enseignement supérieur : la consultation a plutôt lieu en ligne. L'accès offline est beaucoup moins important.
- Ouvrages de référence : dans ce cas, c'est essentiellement un accès et une consultation en ligne.
- STM : la lecture a lieu en ligne autant qu'offline, après téléchargement, et même impression de chapitres.

L'importance des besoins de recherche est également à différencier :
- En littérature générale, les besoins de recherche sont faibles. La recherche a lieu par titre et par auteur.
- Dans le domaine de l'enseignement supérieur, les intervenants pensent également que les besoins d'indexation sont faibles. Mon opinion personnelle est que les besoins sont élevés.
- Dans le domaine des ouvrages de référence et en STM, les besoins de performances des moteurs sont très élevés.

Les besoins d'annotations divergent également selon le type d'objet éditorial et de public :
- En littérature générale, les besoins d'annotation sont faibles
- Ce n'est pas le cas dans le domaine de l'enseignement supérieur, où ils sont absolument décisifs, notamment pour l'usage pédagogique.
- En ce qui concerne les ouvrages de référence, les besoins d'annotation sont moins élevés, bien qu'ils ne soient pas nuls.
- Enfin, dans le domaine de la recherche scientifique, les besoins sont variables : parfois faibles, parfois très élevés.

Pierre Mounier parle dans le poste des blogs scientifiques

1927 radio

C'était sur France Inter, le mercredi 11 juin 2008, pendant l'émission "Le 7-9". Les excellents Enro et Pierre Mounier y parlent des blogs scientifiques. De quoi faire progresser l'idée que les carnets de recherches peuvent avoir un intérêt scientifique, pédagogique et culturel. On s'éloigne, peu à peu, de l'image d'Épinal qui veut que les blogs soient réservés à l'intimité adolescente... De quoi donner des ailes au Café des sciences (sciences dures) et nous conforter dans notre projet Hypothèses, plateforme de carnets de recherches éditoriaux en sciences humaines et sociales.

Voici l'émission en MP3 (4,3Mo) : France Inter - Les blogs scientifiques - 11 juin 2008

Et vous, qu'en pensez-vous?

Sigue leyendo