Archives pour la catégorie Processus éditoriaux

Le Cléo / OpenEdition recrute sa/son Chargé-e de suivi du projet OpenEdition Manuscripts

[Poste pourvu]

Le Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo) / OpenEdition recrute un-e chargé-e de suivi pour son projet OpenEdition Manuscripts, à Marseille.

Disponibilité : à partir du 1er juin ou 1er juillet 2013
Statut : CDD à temps plein
Durée : un an renouvelable
Salaire : selon les grilles salariales de la catégorie A de la fonction publique
Employeur : CNRS ou Université d’Aix-Marseille
Niveau d’études : Licence
Lieu de travail : Marseille, technopôle Château Gombert (13e arr.)
Date limite de dépôt des candidatures : 23 avril 2013
Branche d’activité professionnelle : F – Information, Documentation, Culture, Communication, Édition, TICE
Corps : Ingénieur d’études

Mission

  • Coordonner l’ensemble des opérations conduisant à la mise en œuvre et au fonctionnement de la plateforme OpenEdition Manuscripts pour les éditeurs.

OpenEdition Manuscripts est un système de workflow éditorial en ligne permettant aux auteurs de soumettre leurs manuscrits d’articles ou de livres. La plateforme Manuscripts reposera sur un logiciel libre de type Open Monograph Press (OMP).

Activités principales

- Création et personnalisation des espaces pour chaque éditeur en respectant les contraintes éditoriales de chacun
- Mettre en œuvre et maintenir les articulations avec les autres plateformes du portail OpenEdition
- Fournir une assistance quotidienne aux usagers de la plateforme
- Mettre en place et exploiter les indicateurs d’usages (établissement de synthèse annuelle)
- Suivre les évolutions du logiciel afin d’assurer le déploiement de nouvelles fonctionnalités pour répondre aux attentes des usagers

Activités associées

- Formation en présentiel et/ou à distance des éditeurs
- Animation de la communauté des utilisateurs
- Rédaction de la documentation à l’usage des éditeurs et des utilisateurs de la plateforme (auteurs, évaluateurs internes et externes)

Compétences principales

- Connaissance du monde de l’édition
- Connaissance des normes et standards de l’Internet
- Maîtriser parfaitement l’expression écrite en français
- Utiliser les outils de publication et de gestion de contenus pour le Web
- Paramétrer les outils collaboratifs
- Analyser les attentes des éditeurs et des utilisateurs de la plateforme
- Structurer et rédiger un document technique et fonctionnel adapté aux différents utilisateurs
- Veiller à l’ergonomie et à l’esthétique de la plateforme

Compétences linguistiques

Anglais : expression écrite et orale : niveau 2 / compréhension écrite et orale : niveau 2

Compétences associées

- Connaissance générale du droit d’auteur et du droit d’utilisation / diffusion
- Prendre en compte les observations et questions des demandeurs et utilisateurs
- L’offre logicielle libre et l’offre du marché concurrentiel

Formations et expérience professionnelle souhaitables

- Domaines de formation : édition, multimédia ou web, informatique
- Expérience souhaitable : collaboration étroite avec les éditeurs, travail au sein d’équipes pluridisciplinaires

Candidature

  • Adresser CV et lettre de motivation à l’adresse contact@openedition.org

L’édition électronique : interview de Pierre Mounier sur TV5 Monde

À l’occasion de l’ouverture du Salon du livre de Paris et de la sortie du livre L’édition électronique de Marin Dacos et Pierre Mounier aux éditions La Découverte, collection Repères. Pierre Mounier a répondu aux questions de Valérie Tibet dans l’émission 7 jours sur la planète sur TV5 Monde le samedi 03 avril 2010.

Liens

Lire aussi

L’édition électronique de Marin Dacos et Pierre Mounier

Journées d’étude : Le cadre de l’édition scientifique publique

Écran infini

Premières journées du réseau Médici

Le réseau Médici vous invite à participer aux premières journées des métiers de l’édition scientifique publique. Ces journées d’étude et d’échanges, sur les thèmes : « Enjeux. Réinventer l’édition publique scientifique » et « Nouvelles compétences pour de nouveaux métiers » s’adressent à tous les acteurs de la chaîne éditoriale : secrétaire de rédaction, responsable d’édition, chargé de fabrication, infographiste, maquettiste, directeur de revue, chargé de diffusion et de communication.

Ces  premières journées s’organisent autour de conférences plénières et d’ateliers  consacrés aux évolutions technologiques, aux pratiques et usages en matière  d’information scientifique et à leur impact sur les modes de diffusion. Une  table-ronde réunissant les acteurs de l’édition scientifique publique  permettra également de faire le point sur la place de celle-ci face à  l’édition commerciale.

Journées organisées par :

Lire la suite

La feuille. Une mine d’informations sur l’édition électronique

hubert-guillaud

Le travail de veille d’Hubert Guillaud dans La feuille est sans doute un des efforts les plus intéressants qui soit donné en France sur l’édition et l’édition électronique. De très nombreux professionnels de l’édition y trouvent une matière indispensable à la compréhension et à l’anticipation de l’évolution de leur métier. En ce mois de juillet, de nombreux billets constituent des jalons indispensables :

  • L’information sur le document fait partie du document

    Extrait : “Andrew Savikas d’O’Reilly revient sur le magasin de Scribd pour rappeler qu’en tant qu’administrateur d’O’Reilly, il obtient par ce biais une information continue sur les publications d’O’Reilly hébergées par Scribd : statistiques d’accès, mises de documents en favoris, critiques et notations des documents par les usagers, nombre de ventes… et ce en temps réel. Et Andrew Savikas de souligner le besoin de statistiques temps réel – peu disponibles jusqu’à présent chez la plupart des vendeurs de livres électroniques -, accessibles non seulement aux éditeurs, mais aussi en grande partie aux lecteurs (notamment les plus lus, les plus appréciés, plus mis en favoris, les plus discutés).”
  • Pratiques de lecture

    Extrait : “Je suis également plus libre des impératifs surmoiques : « il faut finir un livre que l’on a commencé» . Je lis en passant par l’index s’il y en a un, ou en commençant par les chapitres qui m’intéressent. Cela ne me gène pas de parcourir un livre dans tous les sens et cela ne gène pas la compréhension que je peux avoir du texte. En un mot, j’ai du livre une lecture hypertextuelle.””

  • Kindle : Vers un écosystème ouvert ?

    Extrait : “Voilà une bonne nouvelle pour tous ceux qui pensent – c’est mon cas – que les écosystèmes fermés (type Kindle ou iPhone) ne sont pas viables à terme. Visiblement, Jeff Bezos est en passe de le comprendre, comme il l’a déclaré au WiredBiz. Amazon vient donc de libérer le code source du Kindle, ce qui devrait être la porte ouverte au développement d’applications pouvant fonctionner sur le Kindle (via eBouquin) et annonce le portage du catalogue du Kindle sur d’autres lecteurs que le Kindle. Amazon sépare donc la boutique du matériel et ouvre les deux… On devine que c’est bien le seul moyen pour développer de la valeur pour la boutique – vendre sur un seul terminal restreint trop le marché – et la valeur de l’appareil – l’appareil va s’augmenter des innovations des gens – et cela fait longtemps que ce sont eux qui font les meilleures innovations.”

  • La Feuille » Archive du blog » Françoise Benhamou et le livre

    Extrait : “Comme le souligne François Bon sur Twitter, si vous avez le temps, la présentation qu’a donné l’économiste et blogueuse Françoise Benhamou vaut le coup d’être regardé, notamment parce qu’on y trouve quelques vérités à discuter, comme celle-ci : “numérique et papier, on a toujours parlé de complémentarité, elle ne peut être que transitionnelle”. (je fais mon malin, mais je n’ai pas encore eu le temps de tout écouter).”
  • Bookser : la simplicité de la recommandation.

    Extrait : “Bookser est un outil de recommandation d’une déconcertante simplicité qui puise dans Amazon et LibraryThing pour vous donner des conseils une fois que vous avez indiqué le titre et l’auteur du livre que vous avez apprécié. Simple et graphique. Via Karl en son twitt.”
  • L’électronique… encore un effort svp

    Extrait : “Atari et Anuman ont adapté la collection parascolaire Tout Savoir d’Hatier pour la Nintendo DS… Une collection de titres qui se vendent entre 20 et 30 euros. Et bien, non seulement l’adaptation est assez nulle (on a l’impression d’être toujours dans un cahier), mais en plus, je ne résiste pas au plaisir de vous montrer comment ils ont traité les leçons : comme de simples images, des scans de pages de cahiers, coupées par le double écran de la DS… A vous de naviguer pour essayer de lire les leçons…”

  • L’édition électronique doit nous aider à réinventer la profession

    Extrait : “L’éditeur devient l’animateur de la coopération. Il rassemble sous sa bannière les auteurs qui l’intéressent et monte des équipes liées par un intérêt commun. Il consacre son énergie à l’élaboration du contenu et à sa promotion. Il passe d’une économie où il faut miser de l’argent à une économie où il faut miser du temps et de l’intelligence.”

  • Lecture Académie

    Extrait : “Je tombe (via Calaméo) sur Lecture-Academy, un site de partage de lecture pour ados développé par Hachette livre. L’initiative me semble plutôt intéressante (intégration d’extraits via Calameo, possibilité d’achats extérieurs…), même si on a tendance à n’y voir que les limites”
  • Comprendre le monopole de Google

    Extrait : “Comme toujours, une excellente analyse d’Olivier Ertzscheid d’affordance sur le Google Book Settlement (quelqu’un aurait-il commis une traduction, au moins partielle, des 141 pages de l’accord lui-même ?). On pourrait s’arrêter sur de nombreux points, mais j’aime bien son analyse du duopole Amazon et Google

Crédits photographiques : « Hubert Guillaud », par jeanbaptisteparis. Licence CC.

Scholarly and Research Communication

pageheadertitleimage_en_us

La revue Journal of Scholarly and Research Communication est une nouvelle revue en libre accès traitant des problématiques de production, dissémination et d’usage des savoirs.

SRC is a peer-reviewed, interdisciplinary, Open Access, online journal that publishes original contributions to the understanding of production, dissemination, and usage of knowledge. It emphasizes the dynamics of representation and changing organizational elements, including technologically mediated workflows, ownership, and legal structures. Contributions are welcomed in all media and span formal research and analysis; technical reports and demonstration; commentary, and review.

The inaugural issue of SRC will publish the selected proceedings from the PKP Scholarly Publishing Conference. We would like to invite you to submit a paper based on your presentation for review and possible inclusion.  The submission deadline is September 1, 2009, and papers should be submitted via the Online Submission process for the journal. Please review the author guidelines at: <http://www.src-online.ca/index.php/src/about/submissions#authorGuidelines>.

SRC will be publishing articles on a continuous basis (i.e., as they come in) until each issue is formally closed. So the earlier you submit a paper, the sooner it will appear, following peer review. If you have any questions about the selected proceedings or the SRC, please contact Kevin Stranack or Brian Owen.

Le site de la revue est accessible à cette adresse : http://www.src-online.ca/

Marin Dacos est membre du “International Editorial Board” de cette revue.

Enquête sur l’authenticité des productions académiques

Text eye, by Paul Watson, licence CC

Text eye, by Paul Watson, licence CC

Sophie Pène signale, dans son blog, une enquête intéressante  :

Michelle Bergadaà, professeur à Genève, a lancé depuis cinq ans un débat sur la fraude et le plagiat en milieu universitaire. Elle invite aujourd’hui enseignants et étudiants à participer à une enquête de recherche, en remplissant un bref questionnaire (dix minutes, en moyenne, aux prétests).”

Nous sommes donc invités à répondre à un questionnaire, qui est décrit ainsi :

“Voici l’histoire d’un article de recherche soumis à un processus de révision…
Le chercheur qui écrit un article, le soumet à un processus de “reviewing”, le présente en public, le modifie, le complète, le publie enfin. Il vit, avec cet article, une aventure intellectuelle, mais aussi humaine.
Au travers ses expériences d’auteur, le chercheur se construit une représentation du processus de publication d’un article et de ses temps forts, puis il garde en mémoire des traces de celui-ci sous forme d’histoires propres à chaque processus de révision.
Vous devez réagir librement aux situations présentées qui reprennent les 7 étapes de tout processus de révision d’un article soumis à une revue académique.
Commençons ; nous vous souhaitons de prendre du plaisir avec cette recherche collective…
Notez que nous vous garantissons la confidentialité de vos réponses en vertu de notre charte.”

http://authenticite.unige.ch/enquete1.php