Machines à imprimer, machines à lire

EBM.jpg

A TOC, il y avait trois grandes stars qui n’avaient pas deux pieds, deux bras, deux yeux, et le “bagou” des intervenants des keynotes. Il s’agit de l’éncre électronique de Plastic Logic, de la machine à fabriquer des livres en vitesse appelée l’Expresso Book Machine (nouvelle génération) et du Kindle 2. Les fidèles de La feuille, le blog de référence sur l’édition électronique, en ont déjà entendu parler, car le radar d’Hubert Guillaud est redoutablement efficace.

L’expresso book machine

Avec Alain Pierrot, nous l’avons vue en vrai, et avons touché les exemplaires produits par la machine. Le verre est-il à moitié plein, ou à moitié vide? Je ne suis pas spécialiste de la fabrication des ouvrages papier, mais il est clair que c’est de l’impression à la demande, de la super photocopieuse, avec couverture couleur. Il faut demander à la machine ce qu’elle peut faire, et seulement ce qu’elle peut faire. Ce qui me semble le plus significatif, mais qui n’était pas mis en avant à New-York, c’est la question des coûts de maintenance, de mise en oeuvre, de fabrication, etc. Bref, à quels types d’usages une telle machine est-elle vraiment adaptée? Je n’ai pas repéré d’étude chiffrée. Je n’ai pas non plus beaucoup cherché… Le blog de TOC parle de la machine.

Sur La feuille, on en parlait déjà :

http://lafeuille.homo-numericus.net/2006/08/un-espresso-un.html

http://lafeuille.homo-numericus.net/2008/09/du-neuf-dans-les-bibliotheques-universitaires-lexpresso-book-machine.html

Plastic Logic

J’avoue, je ne me suis pas penché sur ça, bien que tout le monde en parle… honte à moi. Mais d’autres en ont parlé :

http://www.toccon.com/toc2009/public/schedule/detail/7562

Et ils seront en Allemagne dans quelques mois : http://www.idtechex.com/printedelectronicseurope09/en/

Sur La feuille, on en parlait déjà :

http://lafeuille.homo-numericus.net/2008/09/plastic-fantastique.html

Kindle 2

L’annonce a eu lieu à New-York, lundi. On en a parlé dans les couloirs et dans les keynotes. J’ai surtout vu des Kindle 1, que je n’avais jamais touchés, parce qu’ils sont réservés au marché US. Mais de Kindle 2, point à l’horizon.Mais Aldus en a parlé. Et le Kindle trône fièrement en page d’accueil d’Amazon.com.


Marin Dacos

Marin Dacos (CNRS) is the founder and director of OpenEdition. He has been awarded two Google Digital Humanities Research Awards (2010 and 2011) and the CNRS Innovation Medal (2016).

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Petite rectification : on ne dit pas «eXpresso» mais «eSpresso» book machine.

  2. Analyse site dit :

    J’avoue que je ne savais pas non plus honte à moi aussi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.