Les blogs d’Hypothèses dans la Lettre de l’InSHS : The Recipes Project

Ce mois-ci, OpenEdition vous propose la republication de cet article paru initialement dans la Lettre de l’InSHS n°47 du mois de mai 2017. Il s’agit d’un carnet de recherche mis en Une par l’Institut national des sciences humaines et sociales (InSHS) du CNRS dans sa lettre bimestrielle. Il a été sélectionné conjointement par l’InSHS et l’équipe d’Hypothèses. L’article a été rédigé par l’équipe d’Hypothèses.

Le carnet The recipes project fête cette année ses cinq années d’existence. Animé par une véritable communauté de plus d’une centaine de contributeurs, il réunit des universitaires et des étudiants venants de différents pays européens et anglo-saxons. Ensemble, ils proposent une exploration commune du « monde étrange et merveilleux » des recettes anciennes des quatre coins du globe (Europe de l’Est, Méditerranée, Asie, pays anglo-saxons…).

Loin de se cantonner à l’étude de l’alimentation, les contributeurs échangent autour de toutes sortes de recettes. Ainsi, les sujets abordés vont des formules « magiques » et philtres d’amour, aux recettes de beauté et remèdes (notamment contre les lendemains difficiles), en passant par les mixtures pour la conservation des morts. Ces recettes sont de véritables sources historiques, riches d’enseignements pour les historiens et leurs lecteurs. En effet, loin d’être anecdotique, l’étude des livres de recettes et de remèdes donne accès non seulement aux préoccupations quotidiennes partagées dans les sociétés anciennes (entretien de la maison, santé, peurs collectives…), mais aussi aux pratiques et savoirs médicaux et pharmacologiques, notamment ceux des femmes (particulièrement sur la douleur ou la fertilité). Les auteurs du carnet interrogent aussi la transmission écrite de ces recettes et ce, de manière parfois expérimentale, plusieurs contributeurs relatant leurs essais de reconstitution de recettes, suivies à la lettre depuis les ingrédients jusqu’au matériel utilisé, ou adaptées aux techniques actuelles (extraction, distillation, conservation). Les recettes traduisent ainsi les connaissances pratiques de leurs auteurs autour des ingrédients utilisés, qu’ils le soient par leur action effective ou parce que teintés de vertus « magiques ».

Le groupe, ouvert aux enthousiastes et passionnés qui souhaiteraient le rejoindre, partage activement sa passion des recettes anciennes sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook.

Céline Guilleux, Marion Wesely et François Pacaud


Vous aimerez aussi...