OpenEdition recrute un·e chargé·e des systèmes d’information documentaire (mobilité interne)

© Franny-Anne

Mission

Assurer la maintenance et le développement du système d’information documentaire de la plateforme OpenEdition : définir et adapter les modèles de données (en particulier pour l’édition des revues et livres), diriger des projets informatiques liés au traitement de l’information, aux processus d’édition, de publication et à l’interopérabilité des données de la plateforme avec d’autres systèmes, en s’appuyant autant que possible sur des standards de référence (XML-TEI, METS, …). Veiller au respect des règles juridiques relatives à la protection des données personnelles et à la diffusion des publications scientifiques.

Activités 

  • Assurer l’évolution, la maintenance et la mise en cohérence des modèles de données et des données des plateformes OpenEdition Journals et OpenEdition Books
  • Assurer la maintenance et les mises à jour des spécifications XML utilisées pour alimenter les plateformes d’OpenEdition (notamment XML-TEI, METS)
  • Documenter les modèles de données et les formats, former les utilisateurs dans l’unité et à l’extérieur
  • Contrôler la qualité des données
  • Mettre en place les procédures permettant l’intégration de ces évolutions dans les processus de travail des utilisateurs des plateformes
  • Mettre en place des référentiels et ontologies permettant d’organiser et de classer les données publiées sur les plateformes d’OpenEdition
  • Diriger des projets de développement d’applications de traitement des données
  • Diriger et mettre en oeuvre des projets informatiques liés à l’interopérabilité des plateformes d’OpenEdition avec d’autres plateformes : fourniture de données pour des services externes, enrichissement des données à partir de services externes
  • S’assurer, dans l’ensemble des projets, du respect de la loi (notamment droit de la propriété intellectuelle et du traitement des données personnelles)

Compétences 

Connaissances

  • Gestion de projet
  • Edition scientifique électronique
  • Explotation de formatsXML pour l’édition (TEI, METS notamment) : XSD, Xpath, XSL
  • Principes de traitement de l’information et des systèmes d’information documentaire
  • Technologies du web et du web sémantique
  • Langages informatiques : MySQL, Lucene SolR, et un langage de script (shell, javascript, pytyon€) dans un environnement Linux
  • Code typographique, normes bibliographiques et de documentation
  • Connaissance des textes législatifs et réglementaires du domaine
  • Langue anglaise : B1 à B2 (cadre européen commun de référence pour les langues)

Compétences opérationnelles

  • Piloter un projet (dont encadrement équipe projet)
  • Élaborer un cahier des charges foncionnel et technique
  • Gérer les relations avec des utilisateurs et partenaires
  • Concevoir et animer des formations
  • Rédiger la documentation pour les utilisateurs

Compétences relationnelles

  • Capacité d’écoute, d’analyse et d’organisation
  • Esprit d’équipe et autonomie

Contexte 

En tant qu’unité de service et de recherche, OpenEdition Center développe depuis 1999 des plateformes de publication électronique pour la communauté scientifique en sciences humaines et sociales (OpenEdition Books, OpenEdition Journals, Calenda et Hypothèses). L’utilisation et la fréquentation de ces plateformes n’a cessé d’augmenter depuis leur création. La fréquentation atteint aujourd’hui 5 millions de visites mensuelles. OpenEdition accueille aujourd’hui plus de 500 revues, 3 000 carnets de recherche, 40 000 annonces d’événements scientifiques et 7 000 livres, soit environ 800 000 documents publiés. Des milliers d’utilisateurs éditent et publient du contenu sur OpenEdition.
La plateforme propose également plusieurs outils d’interopérabilité des données avec d’autres systèmes : OAI-PMH (DublinCore, Mets), ONIX, OPDS, MARC notamment.

Cette description fait apparaître plusieurs points déterminants dans l’exécution des missions du·de la chargé·e des systèmes d’information documentaire :

  • des données sont publiées depuis 20 ans. Elles présentent des structures hétérogènes qu’il faut gérer ;
  • le volume de documents important impose la mise en place de traitements automatiques. Le traitement manuel de données sera réduit aux marges ;
  • le nombre important d’utilisateurs et leur diversité géographique demande une maîtrise précise des évolutions du système d’information, de leur déploiement et de l’accompagnement des utilisateurs.

Le développement OpenEdition s’inscrira dans le contexte de la science ouverte et à ce titre devra mettre l’accent sur les données et leur interopérabilité avec d’autres systèmes.

Postuler sur le site de la mobilité interne du CNRS


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search