OpenEdition recrute un·e développeur∙euse Web – PHP/Symfony pour un logiciel libre d’édition numérique

Informations générales

  • Lieu de la mission : OpenEdition Center, Marseille
  • Branche d’activité professionnelle : E – Informatique, Statistiques et Calcul scientifique
  • Corps : Ingénieur de recherche
  • Emploi type : E1-C43 Expert en ingénierie logicielle
  • Salaire : Selon grilles CNRS d’ingénieur de recherche (de 2 471,46 € à 2 663,89 € bruts mensuels selon expérience)
  • Durée : 1 an renouvelable
  • Expérience souhaitée : 1 à 4 ans d’expérience

Mission

Le∙la développeur∙euse sera en charge du développement et de la maintenance du logiciel lodel et de ses plugins. Ce logiciel d’édition numérique est le socle de de plusieurs plateformes web d’OpenEdition, portail de ressources numériques en sciences humaines et sociales faisant partie des 6 200 sites web au monde avec le plus d’audience (classement alexa.com). Grâce à cela, Lodel est l’un des outils clefs de la diffusion en accès ouvert du savoir académique en sciences humaines et sociales et donc de la science ouverte. Enfin, Lodel est un logiciel libre et a une communauté d’utilisateurs. La personne recrutée pourrait participer à son animation.

Lodel est écrit en PHP 7.3 et interfacé avec MariaDB pour la gestion des bases de données. L’utilisation de composants logiciels existants tirés du framework Symfony fait partie de son évolution.

Activités principales

  • Participer à la maintenance et à l’évolution du CMS Lodel et de ses plugins, avec notamment l’utilisation de composants logiciels tirés de frameworks existants comme Symfony. 
  • Définir l’architecture logicielle en fonction du besoin
  • Evaluer la charge de travail à partir d’un cahier des charges fonctionnel
  • Réaliser tout ou partie du développement logiciel en prenant en compte les besoins de performances des applications produites
  • Documenter les développements réalisés pour d’autres développeurs amenés à intervenir sur le code ou pour des utilisateurs
  • Implémenter les tests unitaires sur le code produit et existant
  • Utiliser un système de tickets et des outils de versionning
  • Assurer une activité de veille technologique

Compétences

  • Connaissance avancée en programmation objet et en langage PHP
  • Connaissance des bases de données relationnelles (MySQL, MariaDB)
  • Connaissance d’un outil de versionning (Git)
  • Connaissance de méthodes de développement logiciel (en V, agile, TDD)
  • Bonne connaissance de l’environnement Linux, notamment dans un environnement web
  • Connaissance de frameworks de développement PHP (Symfony, Twig)
  • Des connaissances en développement web Python, en sécurisation des applications, en outils de génie logiciel (UML, intégration continue, documentation, …) seront un plus apprécié
  • Compréhension écrite de l’anglais technique

Contexte

OpenEdition Center développe depuis 1999 des plateformes de publication numérique pour la communauté scientifique en sciences humaines et sociales (OpenEdition Books et Journals, Calenda et Hypothèses). L’utilisation et la fréquentation de ces plateformes n’ont cessé d’augmenter depuis leur création, atteignant aujourd’hui 8 millions de visites mensuelles. La plateforme accueille aujourd’hui près de 530 revues, 3 200 carnets de recherche, 43 000 annonces d’événements scientifiques et 9 000 livres. Des milliers d’utilisateurs éditent et publient du contenu sur OpenEdition.

Le∙la développeur∙euse s’intégrera à l’équipe d’OpenEdition Center, constituée d’une cinquantaine d’agents, et sera affecté∙e au sein du service développement du secteur informatique (dix personnes). Ce secteur a en charge le maintien de l’environnement technique et applicatif des plateformes, ce qui en plus du CMS Lodel comporte entre autre une plateforme de blogging scientifique (Hypotheses.org) construite sur WordPress, des logiciels développés et maintenus par l’unité (Générateur automatique de fichiers PDF et ePub, Gestionnaire de vente aux bibliothèques …), des outils d’indexation et de monitoring (Solr, Matomo …), de gestion de listes de diffusion (Sympa…). Les données publiées sont structurées en bases de données et en XML. L’architecture système est virtualisée sur des serveurs de production (> 700 cœurs, > 3 To de RAM et > 60 To de stockage) hébergés au centre de calcul de l’IN2P3.

Contraintes et risques

  • Travail sur écran
  • Station assise prolongée

Postuler sur le portail emploi du CNRS


Vous aimerez aussi...