OpenEdition recrute un·e chargé·e de traitement de données

© Visual Generation – Adobe Stock

Informations générales

  • Lieu de travail : Marseille
  • Type de contrat : CDD Technique/Administratif
  • Durée du contrat : 12 mois
  • Date d’embauche prévue : 1er février 2021
  • Quotité de travail : Temps complet
  • Rémunération : entre 2 151 € et 2 272 € bruts mensuels selon expérience
  • Niveau d’études souhaité : Bac+3
  • Expérience souhaitée : Indifférent
  • Date limite de candidature : 31 décembre 2020

Missions

Au sein du service données (4 personnes), le·la chargé·e de traitement des données assumera une partie des missions du service données. Selon son profil, il·elle interviendra notamment sur :

  • la maintenance et développement du système d’information de la plateforme OpenEdition ;
  • le suivi de projets informatiques liés au traitement de l’information, aux processus d’édition, à l’interopérabilité des données avec d’autres systèmes (moteurs de recherches, plateformes de publication partenaires, archivage pérenne, DOI, DOAJ, DOAB, Scopus, etc.) et aux mesures d’usage de la plateforme ;
  • l’exploitation d’outils de traitement de données et de référencement.

La réalisation de ces missions doit s’appuyer sur des formats standards et des référentiels reconnus, dans le respect des règles juridiques relatives à la protection des données personnelles et à la diffusion des publications scientifiques.

Activités

  • Veiller à la qualité et à la cohérence des données entre les différentes parties du système d’information
  • Assurer l’évolution, la maintenance et la mise en cohérence des modèles de données et des spécifications XML des revues et livres publiés sur la plateforme
  • Documenter les modèles de données et les formats, former les utilisateurs dans l’unité et à l’extérieur
  • Diriger des projets de développement d’applications de traitement et d’interopérabilité des données
  • Contrôler la qualité des données
  • Mettre en œuvre le référencement des publications par des moyens automatisés ou manuels
  • S’assurer, dans l’ensemble des projets, du respect de la loi (droit d’auteur, protection des données personnelles)
  • Assurer la mise en place et le suivi de marchés publics

Compétences

Compétences techniques

  • Maîtrise des principes de traitement de l’information et des systèmes d’information documentaire
  • Maîtrise des normes et standards web
  • Maîtrises des normes et techniques de la structuration de contenus (XML, json)
  • Connaissance des textes législatifs et réglementaires du domaine
  • Connaissance générale des acteurs de la publication scientifique
  • Pratique de langage de requêtes de bases de données : SQL, Lucene…
  • Connaissance des usages des bibliothèques en matière de ressources électroniques appréciée

Compétences opérationnelles

  • Pilotage de projet : analyse des besoins, cahiers des charges fonctionnel et technique, suivi du projet
  • Gestion des relations avec des utilisateurs et des partenaires
  • Conception et animation de formations
  • Rédaction de documentation
  • Capacité à travailler avec des interlocuteurs non francophones et à utiliser de la documentation en anglais : anglais (niveau B1 à B2)

Contexte de travail

OpenEdition développe depuis 1999 des plateformes de publication électronique pour la communauté scientifique en sciences humaines et sociales (OpenEdition Books, Journals, Calenda et Hypothèses). L’utilisation et la fréquentation de ces plateformes n’ont cessé d’augmenter depuis leur création, atteignant aujourd’hui 9 millions de visites mensuelles. La plateforme accueille plus de 540 revues, 3 700 carnets de recherche, 10 000 livres et 45 000 annonces d’événements scientifiques, soit environ 800 000 documents publiés. OpenEdition propose également plusieurs outils d’interopérabilité des données avec d’autres systèmes : OAI-PMH (DublinCore, Mets), ONIX, OPDS, MARC notamment.
Le·la chargé·e de traitement de données s’intégrera à l’équipe d’OpenEdition Center, constituée d’une cinquantaine d’agents et sera affecté·e au service données (quatre personnes) au sein du secteur informatique (dix personnes).
Dans cet environnement très actif, plusieurs points sont à noter :
Les données sont publiées depuis 20 ans et présentent de ce fait des structures parfois hétérogènes nécessitant d’adapter les traitements
Le volume important de documents nécessite par ailleurs d’automatiser au maximum les traitements. Le traitement manuel des données sera marginal.
Le nombre important d’utilisateurs et leur diversité géographique impose souvent l’usage de l’anglais dans les échanges et la documentation.

Le développement OpenEdition s’inscrit dans le contexte de la science ouverte et, à ce titre, devra mettre l’accent sur les données et leur interopérabilité avec d’autres systèmes par la mise en œuvre des principes FAIR.

Contraintes et risques

  • Station assise continue prolongée
  • Travail continu et prolongé sur écran
  • Utilisateurs géographiquement diversifiés et usage de l’anglais dans les échanges
  • Évolution rapide des usages et des technologies

Postuler sur le portail emploi du CNRS


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search