Les métiers du Cléo (6) : administrateur des systèmes d’information (Bruno Cénou)

« mess-up mess-age issue », Y sin embargo magazine #17

« Mess-up mess-age issue », Y sin embargo magazine #17

L’édition électronique ouverte poursuit sa série d’entretiens présentant les métiers du Cléo. Ces entretiens ont été réalisés par Élodie Picard. Aujourd’hui, nous présentons Bruno Cénou, administrateur des systèmes d’information et responsable du pôle informatique.

Comment es-tu arrivé au Cléo, quelle a été ta trajectoire auparavant ?

Au départ, j’ai fait des études de philosophie. Ensuite, je me suis mis à l’informatique aux débuts du Web grand public. Pendant deux ans, j’ai été free-lance pour différentes petites sociétés, des SSII, etc. En 2004, j’ai appris qu’un poste en CDD était à pourvoir chez Revues.org. J’ai décidé de postuler. En fait, je n’étais pas vraiment doué pour gérer les à-côtés du statut de free-lance (la comptabilité, etc.). De plus, le projet de Revues.org m’intéressait vraiment, cela tournait autour du logiciel libre. J’ai été recruté et, en 2007, j’ai passé le concours. Depuis décembre dernier, je suis titulaire.

Quelle fonction occupes-tu au sein de l’équipe ?

Je fais beaucoup de choses différentes. Étant donné ma connaissance de l’environnement et de l’histoire du Cléo, je me suis retrouvé responsable du Pôle informatique. Je fais beaucoup d’administration système, je coordonne l’équipe et sers aussi un peu de tampon entre le directeur, Marin Dacos, et l’équipe informatique.

Comment ton métier a-t-il évolué depuis que tu le pratiques à Revues.org ?

Au départ nous étions peu nombreux, j’étais alors webmaster ; il y avait un administrateur système et un stagiaire développeur. Quand l’administrateur système est parti, j’ai repris sa fonction en plus de la mienne et je me suis remis à faire du développement. De fait, j’avais de plus en plus de responsabilités.

Et aujourd’hui y a-t-il un point particulier de ton métier qui te passionne plus particulièrement ?

En ce moment, je fais beaucoup d’administration système, je réinstalle des serveurs, ça m’amuse. En fait, je garde ma motivation première pour le projet mais beaucoup de choses ont changé, l’équipe s’est agrandie, ça c’est professionnalisé. C’est vrai que j’aimais bien les débuts un peu chaotiques où chacun devait un peu toucher à tout.

Une question technique : le load balancing, ça consiste en quoi exactement ?

Il s’agit de la répartition de charge, c’est-à-dire qu’un frontal reçoit les requêtes extérieures et les redistribue vers d’autres machines afin d’équilibrer les ressources, de façon à ce qu’il n’y ait pas qu’une seule machine qui gère tout.

Un frontal, c’est un serveur ?

Oui, c’est ça. En fait, il y a un serveur qui ne fait que recevoir les requêtes et les répartit entre plusieurs serveurs, qui se partagent ensuite les tâches.

Crédits photographiques : « ysinembargomagazine17_Página_46 », par fernandoprats, licence CC.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.