« L’avenir du livre en questions », cycle de conférences publiques

aff_a3

À l’occasion de son Université d’été de l’édition électronique ouverte, le Cléo/Revues.org organise un cycle de conférences publiques auquel vous êtes chaleureusement conviés.

Marseille et Aix-en-Provence, du 7 au 15 septembre

Programme

Campus St Charles : amphi Charves, 18h

Lundi 7  – Cultures numériques : ce à quoi il faut s’attendre
Milad Doueihi, Université de Glasgow

Mardi 8 – Le droit d’auteur au défi du numérique
Philippe Aigrain, Sopinspace

Attention, la conférence de Philippe Aigrain est annulée

Mercredi 9 – Où va l’édition électronique ?
Hubert Guillaud, InternetActu / La Feuille / Fing

Jeudi 10  – L’impression à la demande : une révolution pour l’objet-livre ?
Luc Spooren, Unibook
Virginie Clayssen, Editis

Bibliothèque de l’Alcazar – BMVR, 18h

Vendredi 11 – Émission en public : « Demain, le livre. La révolution a déjà commencé » diffusée sur France Culture dans l’émission « Place de la toile »

MMSH, Aix-en-Provence : amphi G. Duby, 10h-13h

Mardi 15 – L’édition électronique ouverte : changement de paradigme ?
Table-ronde

Entrée libre

Renseignements : cleo.cnrs.fr | 04 88 57 69 40

Avec le soutien de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS, du Très grand équipement Adonis, de l’Institut des sciences de l’homme, de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Pôle Images-Sons et ANR IMASUD), des Presses universitaires de Lyon, d’OAPEN et d’UniBook.

L’affiche à télécharger : affiche « L’avenir du livre en questions »

Crédits image : affiche « L’avenir du livre en questions », Mikaël Cixous, collectif Surletoit. Tous droits réservés.


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Denis simard dit :

    La question du livre de l’avenir.
    J’aime mieux titrer ainsi, c’est plus positif et possiblement la réalité.
    Je parlais justement de cette question avec mes copains de golf, mardi de cette semaine.
    Je suis un bibliothécaire à la retraite qui a fait toute sa carrière dans l’automatisation des bibliothèques.Et ce fut emballant, bibliothèques et informatique vont bien ensemble.
    Avec le genre de livre électronique qui est en voie de se réaliser et d’être commercialisé, je crois fermement qu’il y a un avenir pour certaines catégories de livres actuellement.
    Et drôlement utilisable et fonctionnel.
    En exemple, les livres de voyage, les Best Seller, les polar, tous ces livres qui ont une vie aussi rapide que la demande. Imaginez, véhiculer une bibliothèque avec soi aussi importantes que 350 volumes dans une petite boîte.
    Et surtout la facilité de se les procurer par la librairie ou la bibli.
    Quel espace libéré dans son bureau pour ce qu’il y a de plus beau! Pour les autres catégories ça viendra avec le temps. Il restera toujours une place pour les beaux livres, comme ça se fait présentement. Les encyclopédies et les dictionnaires, à titre d’exemple ne cessent de se renouveler.
    J’ai connu la venue du micro-film et de la micro-fiche et on annonçait une disparition possible du livre, c’est le contraire qui est arrivé. L’avenir est au changement, à la modification des modèles actuels et comme tout le vaste monde du livre continue constamment de s’adapter, ça va continuer et s’améliorer. La meilleure chose qui pouvait arriver au monde du livre et particulièrement au mode de la documentation, c’est l’arrivée du WEB. On vit présentement la bibliothèque mondiale à la portée des doigts, quoi de mieux pour remplacer les fiches 3 x 5 des années 1960.
    Denis Simard,
    Trois-Rivières, Québec, Canada.

    • AD dit :

      c’est certainement une révolution dans la quantité de données disponibles sous un faible format.
      Mais au niveau de la lecture?
      Je travaille toute la journée sur écran. J’aime lire dans mon lit le soir. J’apprécie de tenir un livre, de sentir son odeur, d’écouter le bruit des pages que l’on tourne. J’aime aussi les prêter.
      Donc, ok pour la révolution numérique sur les livres de travail ou d’informations, mais pas sur les livres plaisir ou détente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.