Interview de Marin Dacos dans Libération : « La tablette Apple, c’est un peu le minitel 2.0 »

« my paper iPad » par sciondriver cc by

Marin Dacos, directeur du Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo) analyse la stratégie d’Apple et la sortie de l’iPad au cours d’une interview donnée au quotidien Libération, le 05 avril 2010. En voici un extrait :

Que vous inspire la frénésie autour de l’iPad ?

Elle a un côté idolâtre et consumériste. Il existe dans notre société une attente forte et un suspense autour d’un objet définitif et sauveur qui résoudra tous les problèmes. Cela rassure l’industrie qui a du mal à penser le multimodal. L’édition mise sur les liseuses, comme le Kindle, un objet dédié qui mime le livre lui-même. L’édition électronique n’est pas palpable. Or, on a besoin de représentations, de savoir où on va ranger le contenu.

Pourquoi l’objet paraît-il prometteur ?

Les acteurs imaginent que l’iPad va réintroduire un contrôle du marché. Le Web a été conçu comme une logique de circulation du savoir, où le micropaiement n’est pas le cœur du dispositif. C’était le cas du minitel, payant à chaque consultation dans un contrôle vertical. (Lire la suite)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *