François Bon à l’Université d’été. Livre & numérique : comment s’orienter ?

François Bon © DR Albin-Michel 2007

François Bon est un  des rares acteurs du monde de l’édition à explorer intégralement et sincèrement la difficile transition du livre imprimé au numérique par la mise en œuvre d’un travail de publication concret et risqué au sein de sa coopérative d’édition de littérature contemporaine publie.net. Forte aujourd’hui d’un catalogue de plus de 300 titres, cette initiative représente un formidable laboratoire où s’inventent tout à la fois des écritures, des pratiques éditoriales, des modalités de distribution, des modes de lecture, mais aussi un modèle économique pour le livre aujourd’hui et demain.  François Bon est aussi connu pour porter, en particulier dans  le tiers livre, une pensée claire et franche, qui exprime sans détour ses convictions, et reste en même temps en permanence aux aguets, attentive aux usages, combattant sans relâche les dogmatismes et les paresses intellectuelles, plus fréquentes encore, qui empêchent de penser vraiment ce qu’est l’édition électronique. C’est pour toutes ces raisons que nous avons désiré l’inviter à animer un des dix cours de notre Université d’été ce qu’il nous a fait l’honneur d’accepter. Voici ce qu’il propose :

« – Le livre, objet d’une très grande complexité ergonomique, nous était devenu invisible : savoir, imaginaire, représentation du monde, nous nous sommes constitués par lui. Lire et écrire : des évidences depuis l’enfance. Et voilà que nous assistons en direct à une de ses très rares bascules. Rares ? une demi-douzaine en cinq mille ans d’histoire. Mais des mutations qui, chacune, se révèlent rétrospectivement totales et irréversibles. Qui peuvent s’étaler sur des décennies, mais le créneau de recouvrement de chaque transition est de plus en plus rapide : d’où sans doute l’inquiétude actuelle, alors que nous avançons dans l’imprédictible. Pourtant, c’est au présent, dans l’intérieur du surgissement, même embryonnaire, qu’il faut expérimenter, risquer. Scruter peut-être, avant les techniques, les supports, les usages, ce qui tient de la mutation même, de cet imprédictible même. »

François Bon est né en 1953, et a publié en 1982 son premier livre, Sortie d’usine, aux éditions de Minuit. Il en a écrit plusieurs dizaines depuis, dont une célèbre biographie de Bob Dylan, publiée chez Albin Michel en 2007. Il a créé son premier site web, actuellement le tiers livre, en 1997, et fondé en 2008 la coopérative d’édition numérique publie.net.  Il anime régulièrement des ateliers d’écritures et participe à de nombreuses manifestations littéraires. À paraître : Après le livre, éditions du Seuil, sept. 2011.

Compléments :

Texte d’annonce de la deuxième Université d’été

Les pré-inscriptions à l’Université d’été de l’édition électronique ouverte sont… ouvertes !

Université d’été : le pré-programme !

Université d’été : l’hébergement

Programme :

Sociale, la lecture ? Atelier de l’Université d’été

Optimiser l’indexation de vos contenus dans Isidore

De l’open acess au Freemium. Conférence avec François Benhamou

Les pré-inscriptions sont ouvertes du 28 février au 1er mai 2011 et sont accessibles à cette adresse : http://dr12.azur-colloque.cnrs.fr

François Bon est un  des très rares acteurs du monde de l’édition à explorer intégralement et sincèrement la difficile transition du livre imprimé au numérique par la mise en œuvre d’un travail de publication concret et risqué au sein de sa coopérative d’édition de littérature contemporaine publie.net. Forte aujourd’hui d’un catalogue de plus de 300 titres, cette initiative représente un formidable laboratoire où s’inventent tout à la fois des écritures, des pratiques éditoriales, des modalités de distribution, des modes de lecture, mais aussi un modèle économique pour le livre aujourd’hui et demain. François Bon est aussi connu pour porter, en particulier dans le tiers livre, une pensée claire et franche, qui exprime sans détour ses convictions, et reste en même temps en permanence aux aguets, attentive aux usages, combattant sans relâche les dogmatismes et les paresses intellectuelles, plus fréquentes encore, qui empêchent de penser vraiment ce qu’est l’édition électronique. C’est pour toutes ces raisons que nous avons désiré l’inviter à animer un des dix cours de notre Université d’été ce qu’il nous a fait l’honneur d’accepter. Voici ce qu’il propose :

« – Le livre, objet d’une très grande complexité ergonomique, nous était devenu invisible : savoir, imaginaire, représentation du monde, nous nous sommes constitués par lui. Lire et écrire : des évidences depuis l’enfance. Et voilà que nous assistons en direct à une de ses très rares bascules. Rares ? une demi-douzaine en cinq mille ans d’histoire. Mais des mutations qui, chacune, se révèlent rétrospectivement totales et irréversibles. Qui peuvent s’étaler sur des décennies, mais le créneau de recouvrement de chaque transition est de plus en plus rapide : d’où sans doute l’inquiétude actuelle, alors que nous avançons dans l’imprédictible. Pourtant, c’est au présent, dans l’intérieur du surgissement, même embryonnaire, qu’il faut expérimenter, risquer. Scruter peut-être, avant les techniques, les supports, les usages, ce qui tient de la mutation même, de cet imprédictible même. »

François Bon est né en 1953, et a publié en 1982 son premier livre, Sortie d’usine, aux éditions de Minuit. Il en a écrit plusieurs dizaines depuis, dont une célèbre biographie de Bob Dylan, publiée chez Albin Michel en 2007. Il a créé son premier site web, actuellement le tiers livre, en 1997, et fondé en 2008 la coopérative d’édition numérique publie.net. Il anime régulièrement des ateliers d’écritures et participe à de nombreuses manifestations littéraires. À paraître : Après le livre, éditions du Seuil, sept. 2011.


Vous aimerez aussi...